Retour au bercail pour quatre médecins spécialistes

Sur la photo, nous apercevons la docteure Marie-Ève...

Agrandir

Sur la photo, nous apercevons la docteure Marie-Ève Bureau en compagnie de la docteure Anne-Sophie Laroche, résidente en stage à l'unité de médecine interne.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Inciter des étudiants à s'établir dans la région une fois leur formation complétée était un des objectifs recherchés lors du lancement du programme de doctorat en médecine du campus de l'Université de Montréal en Mauricie. Onze ans plus tard, le Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières accueille ses quatre premiers médecins spécialistes ayant fait partie de la toute première cohorte du campus, eux qui s'ajoutent aux nombreux médecins ayant choisi la Mauricie et le Centre-du-Québec au cours de la dernière décennie.

Une pédiatre, un anesthésiologiste, un gastroentérologue et une interniste joignent les rangs de l'équipe du CSSS.

Marie-Ève Bureau est l'interniste en question. Cette femme native de Trois-Rivières voulait s'établir dans sa ville d'origine notamment pour le milieu professionnel que lui offre le centre de santé.

«Le type de centre hospitalier est intéressant, car on y trouve presque toutes les spécialités sous un même toit. Le centre est affilié à l'Université de Montréal, ce qui me permet de faire de l'enseignement à Trois-Rivières: j'enseigne au doctorat pour les étudiants en médecine et aussi aux finissants qui sont en train de faire leur spécialité. Ce n'est pas tous les centres hospitaliers qui offrent les deux volets», raconte la docteure Bureau, qui a commencé à pratiquer en tant qu'interniste et comme professeure en janvier dernier.

Cette dernière se souvient de l'accueil chaleureux des médecins et des autres intervenants lorsqu'elle a fait son entrée au campus en 2004. Selon elle, d'autres médecins formés à Trois-Rivières vont l'imiter au cours des prochaines années.

«Ça va attirer aussi les médecins qu'on rencontre dans d'autres milieux, comme je l'ai fait avec une gastroentérologue que j'ai côtoyée durant ma spécialité suivie à Québec. On est des ambassadrices», ajoute celle qui pourra compter sur son réseau familial pour la soutenir dans sa nouvelle tâche de mère de famille.

La première cohorte d'étudiants en médecine comporte 27 finissants. À part ces quatre spécialistes, de nombreux médecins de famille ont choisi de s'établir dans la région.

Selon le docteur André Poirier, directeur de l'enseignement et de la recherche au CSSS de Trois-Rivières, l'implantation d'un tel centre de formation en Mauricie joue un rôle majeur dans la qualité et l'accessibilité des soins à la population.

«Former la relève commande d'être à l'affût des plus récentes connaissances cliniques et à la fine pointe de la technologie. Depuis le démarrage du campus en 2004, près de 200 docteurs en médecine y ont été formés. Nous sommes heureux de contribuer à améliorer l'accès à un médecin de famille», commente le docteur Poirier par voie de communiqué.

Chaque année, quelque 20 résidents en médecine familiale complètent leur formation à Trois-Rivières.

De ce nombre, 80 % s'établissent en Mauricie et au Centre-du-Québec. «Il y a 10 ans, le recrutement était en crise. Mais aujourd'hui, il y a 74 médecins spécialistes et 160 médecins de famille de plus en Mauricie et au Centre-du-Québec. Ce ne sont pas tous des médecins formés au campus. Mais grâce à notre affiliation avec l'Université de Montréal, on peut accueillir des stagiaires formés ailleurs. Ça fait rayonner la région», soutient Audrey-Ann Milot, porte-parole du CSSS de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer