45 oeuvres d'art pour le Centre Cooke

Le centre d'hébergement Cooke a reçu un don... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le centre d'hébergement Cooke a reçu un don de 45 oeuvres d'art de l'éditeur Gaëtan Morin.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'intégration des oeuvres d'art dans les centres d'hébergement du Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières sera enrichie d'un don de 45 oeuvres au centre Cooke par Gaëtan Morin.

Éditeur reconnu dans le créneau de l'éducation et passionné d'art, M. Morin s'est bâti une collection de quelque 350 toiles et sculptures en une trentaine d'années. Il a souvent utilisé des reproductions d'items de sa collection pour illustrer les couvertures des livres qu'il éditait.

C'est lors d'une réunion de famille, dans le temps des Fêtes, que le contact à la genèse du don s'est établi. En entendant Gaëtan Morin exprimer son souhait de donner une partie de sa collection, une employée du centre d'hébergement Cooke, qui était du rassemblement familial, lui a parlé de son milieu de travail.

«C'est comme ça que le contact s'est fait, et c'est une belle partie de l'histoire! Ça montre qu'en plus de faire leur travail, les employés ont leur milieu de travail à coeur», commente Natalie Villemure, directrice générale de la Fondation RSTR (Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières).

Chef d'unité au Centre d'hébergement Cooke, Chantal Bédard fait pour sa part remarquer que «malgré les pertes cognitives et physiques, l'être humain demeure sensible à la beauté et aux émotions dégagées par son environnement. Les personnes hébergées sont souvent oubliées et M. Morin n'aurait pu choisir meilleur public pour que son don profite à tous, et ce, très longtemps».

De beaux tableaux d'artistes comme Claude Picher, Danielle Richard et Michel Perrin, pour ne nommer qu'eux, feront désormais partie du décor des gens hébergés à l'établissement Cooke.

Les résidents des centres Cooke et Roland-Leclerc peuvent aussi profiter d'un projet chapeauté par la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières et Culture Mauricie, et qui a permis l'aménagement de cinq oeuvres dans les jardins. Des installations d'Henri Morissette, Élisabeth Mathieu, Pascal Lareau, Isabelle Clermont et Jocelyne Duchesne égaient les lieux depuis le printemps dernier.

«Tout cela s'inscrit dans le souci d'amener l'art vers les résidents. Tout semble converger vers Cooke, mais c'est un hasard», note Natalie Villemure en mentionnant un autre projet où des jeunes de l'organisme Point de Rue ont créé des oeuvres photographiques pour le centre Roland-Leclerc.

Un partenariat avec le Centre de formation professionnelle Bel-Avenir a par ailleurs favorisé l'intégration d'oeuvres d'élèves en photographie au centre Louis-Denoncourt, au centre-ville trifluvien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer