Bon taux de rétention des infirmières en Mauricie-Centre-du-Québec

En Mauricie-Centre-du-Québec, le nombre d'infirmières et infirmiers qui... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En Mauricie-Centre-du-Québec, le nombre d'infirmières et infirmiers qui travaillent s'élève à 4154, ce qui représente 6 % de l'effectif exerçant la profession au Québec en 2013-2014.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La région Mauricie-Centre-du-Québec se démarque par un taux de rétention élevé de la relève infirmière.

C'est ce qu'a fait savoir, lundi, l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en dévoilant que 3606 membres avaient fait leur entrée dans la profession en 2013-2014 au Québec, soit 600 de plus que l'an passé.

Le nombre de nouveaux membres dépasse la barre des 3000 depuis les trois dernières années, du jamais vu depuis 40 ans.

En Mauricie-Centre-du-Québec, le nombre d'infirmières et infirmiers qui travaillent s'élève à 4154, ce qui représente 6 % de l'effectif exerçant la profession au Québec en 2013-2014. Parmi les éléments à souligner, ces deux régions ont eu une croissance supérieure à la moyenne en 2013-2014, soit 2,8 % en Mauricie et 2,5 % dans le Centre-du-Québec, alors que le Québec dans son ensemble affiche un taux de croissance de 1,4 %.

Les deux régions affichent un taux de rétention de la relève plus élevé que la moyenne québécoise de 73,2 %, soit 79,3 % en Mauricie et 75,3 % dans le Centre-du-Québec.

Par ailleurs, l'effectif des infirmières et infirmiers de ces deux régions est plus jeune que l'ensemble de l'effectif du Québec. En effet, l'âge moyen est de 41,5 ans en Mauricie et de 42,4 ans dans le Centre-du-Québec, contre 42,7 ans pour l'ensemble du Québec.

Au chapitre du taux d'emploi à temps complet, c'est la région du Centre-du-Québec qui se démarque, à 65,1 %, et même pour la relève, à 65,7 %. Les données pour la région de la Mauricie se situent sous la moyenne de cet indicateur.

L'OIIQ souligne par ailleurs que le taux d'emploi des infirmières est stable à 97,6 % au Québec mais que le temps complet progresse lentement. Par ailleurs, le secteur de soins en première ligne est celui qui profite le plus de la croissance de l'effectif.

Enfin, signalons une tendance, une cinquantaine d'infirmières ont obtenu leur certification d'infirmières praticiennes spécialisées l'an dernier. On croit que cette cadence devra s'accélérer dans les prochaines années pour atteindre les objectifs gouvernementaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer