Des bourses pour séduire les jeunes médecins

René Bérubé, président de la Fondation médicale Jean-Pierre... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

René Bérubé, président de la Fondation médicale Jean-Pierre Despins M.D., est accompagné sur la photo de Michelle Rajotte et Louis-Marie Jutras de Culture de chez nous, du ministre Jean-Denis Girard, de Jean-Philippe Désilets d'Acti-Sol ainsi que d'Alain Hébert de la Fromagerie l'Ancêtre.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Léonard-d'Aston) La Coopérative Solidarité Santé Jean-Pierre Despins est née par la volonté de la communauté de Saint-Léonard-d'Aston de se doter de soins de santé de proximité. Sa survie dépend toutefois de la générosité de la population et du milieu des affaires.

C'est pourquoi plus de 300 convives étaient réunis dimanche soir à l'occasion d'un souper-bénéfice au profit de la Fondation médicale Jean-Pierre Despins M.D.

Ensemble, ils ont permis d'amasser près de 50 000 $ qui seront investis pour le recrutement de jeunes médecins.«Sans la fondation, la coopérative ne vivrait pas», avoue le président de cette fondation, René Bérubé.

La communauté se sent interpellée par le maintien des services de santé de la coop. Les organisateurs du souper-bénéfice arrivent facilement à vendre les quelque 300 places disponibles.

Depuis sa création, la fondation a permis de créer la coopérative de santé ainsi que le recrutement de trois médecins à temps plein ainsi que d'un médecin à temps partiel. Les sommes récoltées par la campagne de financement de cette année permettront d'offrir des bourses de 15 000 $ pour le recrutement de jeunes médecins en milieu rural.

«Nous voulons recruter deux ou trois nouveaux médecins. Nous avons de la place», précise M. Bérubé.

La Fondation médicale Jean-Pierre Despins M.D. a profité de l'occasion hier soir pour rendre hommage à trois «bâtisseurs» du secteur agroalimentaire. «Nous avons sélectionné trois entreprises de la région qui embauchent entre 50 et 150 personnes», souligne M. Bérubé.

C'est ainsi que le travail et le dévouement de Jean-Philippe Désilets d'Acti-Sol, d'Agrigesco et de Nutri-Expert, ainsi que de Louis-Marie Jutras de Les Cultures de chez nous et Alain Hébert de la Fromagerie l'Ancêtre ont été reconnus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer