Gastronomie au profit de la lutte au cancer

Stéphane Gagnon, qui a sauté en parachute, Didier... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Stéphane Gagnon, qui a sauté en parachute, Didier Perrot, président du comité organisateur, Louis Cournoyer, qui a aussi sauté en parachute, et Hugo Hamelin, chef au Rouge Vin, invitent la population au Gala des grands chefs le 10 octobre au profit de la Société canadienne du cancer.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les épicuriens sensibilisés aux bonnes causes sont invités au 17e Gala des grands chefs, le 10 octobre à compter de 18 h à l'Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières. Anciennement connu sous le nom de «Soirée de Bacchus», cette activité bénéfice vise à amasser des fonds pour la Société canadienne du cancer.

Quatre chefs de la région se sont joints à celui du Rouge Vin, Hugo Hamelin, hôte du souper gastronomique, pour en dresser le menu. Brian Hiller, du restaurant Le Grill, Mélanie Dubé, de la Pâtisserie Le Palais, Fred Chapuis, de Frédélys, et Martin Lampron, du Carlito, ont concocté le festin proposé aux quelque 250 convives qui auront payé 185 $ pour le déguster (ou 1700 $ pour une table de 10 personnes).

Tataki de thon et pétoncle géant, bouillon de fruits de mer, arancini au confit de canard, carré de sanglier des marcassins du Rieur Sanglier et plaisir sucré figurent à la carte du souper gastronomique arrosé des suggestions du sommelier François Bouffard.

Un deuxième volet se greffe à cette activité de financement, soit le défi de sauter en parachute lancé à des personnalités de la région qui devaient, en marge de leur «exploit», amasser un total de 12 000 $ pour la cause.

Amélie St-Pierre de TC Média, Louis Cournoyer de NRJ 102,3, Martin Dumont de PMA Assurances, Bernard Lacroix d'Excavation Bellemare, Stéphane Gagnon de la Banque nationale ainsi que les employés du Groupe Vincent ont sauté en parachute le 29 août à l'aéroport de Trois-Rivières. Le résultat exact de leur collecte sera dévoilé au souper du 10 octobre.

Lors du point de presse dévoilant les détails du Gala des grands chefs, Louis Cournoyer et Stéphane Gagnon ont tous deux comparé le saut en parachute avec l'annonce d'un cancer et l'élan de le combattre. «C'est une bonne métaphore, le saut et le cancer; il faut se lancer, on n'a pas le choix», a imagé Louis Cournoyer.

«Moi, ma mère a eu le cancer et je trouve génial la façon dont elle a été entourée par les gens de la Société canadienne du cancer», a par ailleurs témoigné Stéphane Gagnon. En présentant le menu de la soirée, le chef Fred Chappuis a lui aussi partagé son lien avec la terrible maladie, en confiant que sa mère en est décédée en 1974 alors qu'il n'avait que cinq ans.

En guise d'introduction à l'activité de financement du 10 octobre, la coordonnatrice régionale de la Société canadienne du cancer, Caroline Viviers, a tout de même mis en lumière des observations porteuses d'espoir. «Le taux de survie a plus que doublé. En 1940, il était de 25 %, et aujourd'hui, il est de 63 %», a-t-elle illustré en ajoutant que l'objectif était d'atteindre un taux de survie de 80 % en 2030.

Mme Viviers a aussi indiqué qu'en 2013 au Québec, 370 personnes par jour ont eu recours aux services de la Société canadienne du cancer, soit pour du soutien, de l'information ou d'autres services.

Quelques billets sont encore disponibles pour la Gala des grands chefs. On peut se les procurer en téléphonant au 819 374-6744, et on peut également faire un don sans assister à la soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer