Pyrrhotite: Ottawa ne mettra pas d'autres sommes

Après avoir annoncé une aide financière de 30 millions $ aux victimes de la... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après avoir annoncé une aide financière de 30 millions $ aux victimes de la pyrrhotite en Mauricie dans son budget 2016 déposé mardi, le gouvernement fédéral estime qu'il s'agit d'une aide «définitive», c'est-à-dire qu'il n'est pas question de mettre un sou de plus dans cette histoire à l'avenir.

C'est ce qu'a précisé au Nouvelliste, mercredi, François-Philippe Champagne, député de Saint-Maurice -Champlain et secrétaire parlementaire du ministre des Finances.

«On a rempli essentiellement ce qu'on nous a demandé. L'aide qu'on nous a demandée est à la hauteur de ce montant-là alors nous, on a rempli l'engagement», dit-il. «C'est la demande que Québec nous a faite. C'est autant que la province a mis en 10 ans. C'est un montant très significatif», fait-il valoir en précisant que ce sera «définitif».

M. Champagne indique que l'argent sera versé directement dans le programme d'aide créé par Québec pour aider les victimes au lieu de créer un programme fédéral distinct. «Je me suis battu pour la simplicité», fait valoir M. Champagne. «Si l'on avait recommencé un programme fédéral, ça aurait pris plus de temps à l'élaboration», explique-t-il.

M. Champagne n'avait toutefois pas encore le menu détail, mercredi, de la mécanique à savoir quand, exactement, ces sommes seront accessibles aux victimes. Dans le budget, il est toutefois clair qu'une première tranche de 10 million $ est réservée en 2016.

Selon la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, 150 propriétaires de la Ville de Trois-Rivières sont prêts à obtenir une subvention pour faire lever leur maison et 144 dossiers de plus sont en suspens, c'est-à-dire que les propriétaires ont signifié le problème et sont en processus de demande pour obtenir une subvention.

Pas moins de 94 maisons sous plan de garantie seront réparées cet été, à Trois-Rivières, une trentaine à Shawinigan sont en attente et 36 également dans la MRC de Maskinongé, soit quelque 160 maisons, indique le coordonnateur de la CAVP, Steeve Guy. C'est cet été que les dernières maisons sous garantie seront réparées.

Environ 1200 maisons auraient été réparées depuis 2008, selon des données préliminaires. Des estimés encore non officiels prévoient qu'il faudra en réparer encore 2800 pour mettre fin à la crise.

Le programme lancé par Québec ne couvre que 75 000 $ par résidence et le maximum de maisons pouvant être réparées en une année est de 200 compte tenu du nombre d'entrepreneurs, explique M. Guy. Mais les 30 millions $ promis par Ottawa seront répartis sur trois ans. Si Québec n'ajoute pas d'argent, c'est un maximum de 133 maisons qui pourront être réparées chaque année, soit à peine 399 maisons en trois ans.

On est loin des 2800 maisons en problème et à ce rythme, il faudra attendre plus de 20 ans pour mettre fin à la crise de la pyrrhotite en Mauricie.

Il faut toutefois considérer que l'appel logé à la cour par SNC-Lavalin sera entendu à l'automne 2017, signale M. Champagne.

On verra alors si le jugement sera toujours en faveur des victimes comme il l'était en première instance. Si SNC devait perdre, elle pourrait porter la cause en Cour suprême, ce qui, encore une fois, porterait le règlement du dossier aux calendes grecques.

Le député Champagne fait valoir que «la clé de la solution est vers les défendeurs dans la cause qui s'en va en appel. Il y a quand même une cause civile contre des défendeurs qui ont déjà été reconnus coupables dans une cour de justice», dit-il. «Il y a une responsabilité civile reconnue par la Cour supérieure. Il y a quand même des assureurs, il y a des responsabilités civiles dans ce dossier-là.»

Après 10 ans de refus de la part de l'ancien gouvernement Harper pour aider les victimes, «arriver à peu près en 150 jours avec 30 millions $ pour moi, c'est une grande nouvelle», tient à souligner le député libéral Champagne dont le chef, Justin Trudeau, aura tenu promesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer