Aide pour la pyrrhotite: Ottawa doit s'impliquer, maintient Plante

Le député de Maskinongé et président de la... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le député de Maskinongé et président de la Table interministérielle sur la pyrrhotite, Marc H. Plante.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le député de Maskinongé et président de la Table interministérielle sur la pyrrhotite, Marc H. Plante, a réagi, vendredi, au fait que le gouvernement du Québec n'a prévu aucune somme dans son budget 2016 pour les victimes de la pyrrhotite.

«On attend que le fédéral s'engage», répète-t-il.

«Quand on a mis le programme en place, on l'a traité comme une situation particulière. On s'attend à la même chose du fédéral. Je ne dis pas que Québec ne redonnera pas d'argent. Ce que je dis, c'est qu'il est maintenant temps que le gouvernement fédéral prenne ses responsabilités et s'engage en donnant de l'aide aux victimes», dit-il.

M. H. Plante n'a toutefois pas voulu confirmer que Québec mettra de l'argent si Ottawa verse des sommes.

La Coalition des victimes était en colère, jeudi, et s'estime abandonnée par Québec.

Marc H. Plante signale que Québec a néanmoins respecté l'engagement du gouvernement péquiste qui a précédé les libéraux et versé les 15 millions $ promis. «On a soutenu la Coalition», ajoute-t-il et on a aidé dans de nombreux dossiers, notamment dans celui de la Régie du bâtiment. On continue à supporter les victimes et ça reste une priorité pour le gouvernement, mais aujourd'hui, je pense qu'il est temps, en 2016, que le gouvernement fédéral s'engage et respecte ses engagements électoraux», réitère-t-il.

Rappelons que le budget fédéral sera déposé le mardi, 22 mars.

De son côté, le président de la CAVP, Alain Gélinas, a indiqué au Nouvelliste qu'il ne change pas d'idée au sujet de l'attitude de Québec dans ce dossier. «Ils n'ont rien fait depuis deux ans», déplore-t-il. «Ce n'est plus le temps de jouer du violon. Ça prend de l'aide et non pas des promesses. Je suis tanné des paroles, ça prend des actes maintenant», martèle-t-il.

D'autre part, le député se réjouit de la création du programme RénoVert. «C'est une excellente nouvelle pour les régions comme la nôtre parce qu'il rendra admissible la mise aux normes du Q2R22, la réglementation environnementale pour la mise aux normes des installations septiques. On sait que les municipalités doivent faire respecter la réglementation et que ça représente des sommes importantes pour les gens», dit-il.

Le député se dit aussi très heureux pour son comté de l'augmentation du budget en tourisme et de l'aide aux PME. «C'est une très bonne nouvelle, ça aussi», analyse-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer