Pyrrhotite: la Coalition entend poursuivre sa mission

Jason Luckerhoff, qui est partenaire de la Coalition à... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jason Luckerhoff, qui est partenaire de la Coalition à titre de service à la communauté, et Michel Lemay, vice-président, ont assuré que la Coalition allait poursuivre sa mission malgré le départ de son président.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite a tenu à rassurer le public, mardi. Elle poursuivra sa mission malgré le départ de son président, Yvon Boivin.

La Coalition a aussi indiqué qu'elle entend toutefois disparaître du radar public durant la campagne électorale fédérale afin d'éliminer toute apparence de conflit car elle tient à rester neutre.

Le vice-président, Michel Lemay, indique que les membres se réuniront d'ici quelques jours afin d'élire un nouveau président.

En marge de la conférence presse de la CAVP, mardi, ce dernier indiquait que les membres n'ont appris le départ de leur président officiellement que lundi. Il reste des étapes à franchir pour officialiser son départ par résolution.

On sentait un certain désarroi parmi les troupes puisque M. Boivin était «un joueur clé», dit-on et une personne dont il sera difficile de se passer.

«Mais le hasard fait qu'on avait commencé à l'automne à repenser notre organisation. On avait démarré un processus de clarification de rôles et de clarification d'objectifs et de mandats», dit-il, puisque 70 % des dossiers ont été réglés.

Le professeur Jason Luckerhoff de l'UQTR, qui est partenaire de la Coalition à titre de service à la communauté, organisera, à une date encore non déterminée, un débat sur la pyrrhotite avec tous les candidats dans la circonscription de Trois-Rivières. La Coalition a l'intention de ne pas s'impliquer dans ce débat.

C'est dommage pour la Coalition de ne pas pouvoir émettre ses demandes aux candidats durant la campagne électorale, reconnaît M. Lemay, mais le «milieu veut qu'on soit neutre», sent-il. «Si l'on était à notre première année de démarrage, ce serait tentant d'essayer de faire la promotion de la Coalition, mais ça fait cinq ou six ans qu'on en parle. Je pense qu'on n'a plus à présenter ce qu'est la pyrrhotite et ce que sont nos enjeux», estime M. Lemay.

La Coalition a d'ailleurs amorcé, mardi, des démarches pour cesser ses promotions dans les médias.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer