Yvon Boivin se présenterait pour les libéraux au fédéral

Yvon Boivin, président de la Coalition d'aide aux... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Yvon Boivin, président de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, se présenterait pour les libéraux de Justin Trudeau.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Environ 10 000 carrés gris ont été distribués par la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, en échange de dons variés, en vue de la marche de solidarité qui se déroulera samedi matin, à Trois-Rivières.

Le porte-parole de la CAVP, Yvon Boivin, qui serait pressenti comme candidat du Parti libéral du Canada en vue des prochaines élections fédérales, explique qu'il «sent le vent de la solidarité s'élever» dans la région. Sa perception vient notamment des commentaires et de l'accueil des citoyens lors d'une sollicitation porte à porte pour la vente des carrés gris qui a été faite récemment, dit-il.

En entrevue lundi soir, Yvon Boivin n'a pas voulu commenter les informations avancées par Radio-Canada Mauricie au sujet de son possible saut en politique fédérale. «Je ne confirme ni n'infirme ces informations», s'est-il contenté de mentionner, affirmant qu'il doit rencontrer les médias mardi afin de faire une annonce.

Malgré tout, Yvon Boivin rappelle toute l'importance que revêt cette marche symbolique. «Il faut absolument l'aide du fédéral», dit-il. Du côté de Québec, l'aide est présentement à sec et sera analysée lors de l'étude des crédits. En attendant, les coffres sont vides et les victimes ne reçoivent aucun soutien, dit-il.

«Sans aide financière de Québec et d'Ottawa, c'est certain que la crise va s'amplifier en Mauricie. Il va y avoir faillites par-dessus faillites», prévoit le président de la CAVP. Ceci est d'autant plus vrai qu'on commence à voir poindre des victimes qui ont deux maisons à réparer sur les bras. Il s'agit de personnes qui ont quitté leur maison construite après 1994 sans savoir qu'elle contenait de la pyrrhotite et qui en ont acheté une autre qui en contient aussi. Ces propriétaires se retrouvent responsables des dégâts dans les deux cas.

À la Coalition, on voit encore se pointer entre 5 et 10 nouveaux cas de pyrrhotite chaque semaine. Présentement, indique M. Boivin, quelque 2000 propriétaires se sont déclarés, mais la Coalition estime qu'il reste toujours entre 2000 et 3000 victimes potentielles qui devront tôt ou tard faire face à la musique.

Pendant ce temps, pas de son et pas d'image du côté du gouvernement fédéral «ni même des médias anglophones» des autres provinces canadiennes, indique M. Boivin. Pourtant, la Coalition a fait parvenir, il y a quelques mois, un lien vers une vidéo traduite en anglais résumant le drame matériel et humain qui se vit en Mauricie depuis six ans en espérant trouver quelques oreilles attentives au Canada anglais.

Du côté des députés fédéraux non plus, il n'y a pas eu de réaction ni au clip ni à un message envoyé par la Coalition récemment, à l'exception du travail réalisé par les députés régionaux Robert Aubin et Ruth Ellen Brosseau.

La Coalition attend donc «plusieurs milliers de participants» à la marche du samedi, 30 mai, dont le départ est prévu à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières, 1760 avenue Gilles-Villeneuve, à 9 h 30.

La destination finale de la marche est le Parc portuaire de Trois-Rivières. De l'eau en vrac sera disponible le long du parcours et l'événement est maintenu en cas de pluie.

La fin de la marche est prévue pour midi.

Avec la collaboration de Gabriel Delisle

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer