Les parlementaires invités à faire un don

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, demande... (PHOTO: SYLVAIN MAYER)

Agrandir

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, demande à ses collègues d'aider la CAVP.

PHOTO: SYLVAIN MAYER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a fait parvenir, il y a environ trois semaines, une lettre à tous les parlementaires à titre de président de la Table interministérielle sur la pyrrhotite leur demandant «d'aider financièrement la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite (CAVP) afin qu'elle poursuive son travail d'aide auprès des victimes», dit-il.

«Les députés disposent d'un budget discrétionnaire qui permet de soutenir les organismes à but non lucratif», rappelle le député.

«Je ne m'attends pas à des réponses rapidement parce que nos budgets ne sont pas confirmés tant que les crédits ne sont pas adoptés et ils ont été votés jeudi», dit-il. La confirmation ne viendra donc qu'à la fin mai, début juin.

M. Plante a joint à sa demande une lettre expliquant la catastrophe qui frappe la Mauricie et une partie du Centre-du-Québec depuis cinq ans et le rôle crucial de la CAVP pour soulager les victimes.

M. Plante précise que chaque député de la Mauricie a déjà versé une aide. «C'est sûr que ce ne sont pas de gros montants, mais des 100 $ fois 100, ça fait de l'argent», estime-t-il. Le député ne s'est toutefois pas fixé d'objectif.

La CAVP, rappelons-le, indiquait récemment que malgré toute l'aide financière reçue, en particulier de la Ville de Trois-Rivières, elle n'arrivait pas à répondre à toutes les demandes des sinistrés. Son appel à l'aide aux autres municipalités de la région n'a eu que très peu de suites.

La lettre annonce que le député Plante veut aussi déposer une motion en Chambre, d'ici la fin de mai, relativement à l'aide que le gouvernement fédéral refuse de verser. «Pour déposer une motion, il faut le consentement des partis à l'Assemblée nationale», dit-il.

Cette motion fera «un peu le résumé du dossier et déplore le fait que le fédéral n'ait pas embarqué», pour aider les victimes de la Mauricie, dit-il.

Le député rappelle que Québec a déjà mis 30 millions $ pour aider financièrement les victimes à reconstruire leurs fondations. Elle a aussi fourni une aide de 45 000 $ à la Coalition.

Une nouvelle rencontre de la Table interministérielle sur la pyrrhotite, créée en

décembre dernier et à laquelle participe la CAVP, est prévue à la fin de mai.

«Avec la situation financière et économique du gouvernement, on aurait besoin de l'appui de nos collègues du fédéral», indique le député de Maskinongé.

M. Plante assure que le gouvernement travaille pour mettre de l'argent neuf dans le fonds d'aide aux victimes de la pyrrhotite. «On y va selon nos moyens. On ne cherche pas des solutions pour mettre ça sur la dette du Québec», explique-t-il. «Le jour où on va annoncer un montant, il va être dans les coffres et prêt», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer