«Il y aura un printemps pyrrhotite»

Le porte-parole de la Coalition, Yvon Boivin.... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le porte-parole de la Coalition, Yvon Boivin.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après les carrés rouges des étudiants, la région voit maintenant apparaître les carrés gris de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite. Le symbole se réfère évidemment au désastre qui affecte la Mauricie depuis cinq ans.

«Nous avons eu le printemps arabe; nous avons eu le printemps étudiant; nous aurons, cette année, le printemps pyrrhotite», promet le président de la Coalition des victimes de la pyrrhotite, Yvon Boivin.

C'est qu'en plus d'inviter tout le monde à se procurer ce carré gris, au coût de 2 $, pour soutenir ses interventions, la Coalition prépare aussi une marche de solidarité qui se déroulera au centre-ville de Trois-Rivières, le 30 mai.

Yvon Boivin estime que toute la population et les entreprises, devraient se joindre à cette marche en guise de solidarité envers les milliers de victimes de ce drame. Les élus de la région y seront aussi présents, dit-il.

C'est qu'il «manque un joueur important», rappelle M. Boivin. Le gouvernement fédéral n'a en effet versé aucune aide financière aux victimes depuis le début de la crise. «C'est une année électorale. Il y a une fenêtre importante. C'est le bon moment de faire passer le message», estime-t-il.

M. Boivin a indiqué, hier, en regard d'Ottawa, que «oui, il y a une communication. Ça se fait de façon très, très cordiale. Je ne peux pas aller plus loin», dit-il. «Il ne faut pas se faire des ennemis avec des gens de qui on veut avoir de l'aide éventuellement», plaide-t-il.

«Si le gouvernement sent que la population se tient, on va aller la chercher, l'aide» croit-il, se disant optimiste face au nombre de participants.

La Coalition a mis en ligne, jeudi, une vidéo résumant le drame en une dizaine de minutes. On peut d'ailleurs la visionner à la fin de ce texte ainsi que sur le site Internet de la CAVP. La vidéo sera traduite en anglais sous peu, puis «elle va être transmise à tous les élus de l'Assemblée nationale, à tous les élus de la Chambre des Communes et à tous les médias canadiens», indique M. Boivin.

Dans ce documentaire, «on ne vise personne. On demande de l'aide», explique M. Boivin. «On ne veut pas dire qu'on est un région sinistrée, mais on veut régler le problème. C'est ça qu'on veut», dit-il.

Le président de la Coalition invite les entreprises à rendre le carré gris visible. «Mettez le carré gris dans vos fenêtres, dans vos places d'affaires», demande M. Boivin. «Nous voulons redonner espoir aux familles affectées et espoir également aux entreprises et aux municipalités touchées», dit-il.

«On va demander à tous les gens de la Mauricie, les élus, les entreprises, les familles touchées, d'arborer fièrement le carré gris en signe de solidarité envers les victimes de la pyrrhotite. C'est le message qu'on veut envoyer au gouvernement fédéral, un message poli, un message sobre», explique M. Boivin.

La Coalition veut faire, à l'aide de sa vidéo, une campagne de solidarité provinciale et nationale pour appuyer les victimes de la pyrrhotite. «L'objectif ultime, c'est de demander au gouvernement fédéral d'embarquer avec le provincial pour débloquer des fonds d'urgence pour qu'on règle une fois pour toutes ces dossiers-là», explique M. Boivin.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, rappelle que les victimes «ne demandent pas la charité.». Elles demandent un appui financier en attendant le règlement final des poursuites.

Le maire Lévesque rappelle qu'à cause de la pyrrhotite, «le gouvernement récolte de l'argent sur la TPS, sur la TVQ, sur les gens qui vont travailler, sur les matériaux qui vont être achetés. À travers cette situation, le gouvernement fait de l'argent. Ce n'est pas normal qu'un gouvernement fasse de l'argent dans une situation dans laquelle vous n'êtes pas responsable», plaide-t-il.

Yves Lévesque invite tous ceux et celles qui verront la vidéo «à se mettre à la place de ces gens-là. Si l'on était dans cette situation, on aimerait avoir une écoute du gouvernement fédéral», plaide-t-il.

«Il serait souhaitable que la norme (sur la fabrication du béton) puisse être précisée davantage de façon à ce qu'il n'y ait pas de doute, à l'avenir, sur l'acceptation de granulats pour la fabrication de béton», fait valoir Denis Roy, ingénieur géologue qui témoigne dans la vidéo de la Coalition.

Le député NPD dans Trois-Rivières, Robert Aubin, a fait savoir qu'il portera le carré gris et marchera aux côtés des victimes, le 30 mai. Il diffusera aussi la vidéo de la Coalition sur toutes ses plates-formes.

À savoir 

30 mai 2015

La population est invitée à une marche de solidarité au centre-ville de Trois-Rivières.

Carré gris

En vente pour 2 $ (3 pour 5 $) l'unité aux deux points de chute de la Coalition, 500 Côte-Richelieu à Trois-Rivières et 1852 avenue Saint-Marc Shawinigan. On peut aussi composer le 819 448-0500.

4000

Nombre potentiel de

victimes dans la région

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer