Pyrrhotite: l'UQTR étudiera le vécu des victimes

Le drame de la pyrrhotite intéresse les étudiants... (Photo d'archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le drame de la pyrrhotite intéresse les étudiants en communication et dialogue civil à la maîtrise en communication sociale de l'UQTR.

Photo d'archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les étudiants en communication et dialogue civil à la maîtrise en communication sociale de l'UQTR s'intéressent à la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite en tant que regroupement citoyen militant pour les intérêts des citoyens.

Une étudiante originaire de Cuba, Saray Moreira Urra, réalisera donc, sous la direction du professeur Jason Luckerhoff, son mémoire de maîtrise sur le vécu psycho-social des victimes.

Elle s'intéressera tout particulièrement aux conséquences de la pyrrhotite dans la vie des gens et procédera par entrevues avec les victimes pour étudier la situation d'une manière scientifique.

Selon Yvon Boivin, le mémoire de maîtrise en question est «nécessaire pour mieux comprendre le vécu des victimes afin de mieux les aider. Nous espérons d'ailleurs que cette collaboration donnera l'idée à d'autres étudiants et à d'autres chercheurs de s'intéresser à cette problématique qui concernera sous peu plus de 5000 foyers», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer