Pyrrhotite: réunion annulée avec Sam Hamad

Le coordonnateur de la Coalition d'aide aux victimes... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le coordonnateur de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, Steeve Guy, était évidemment déçu de n'avoir pu rencontrer le ministre du Travail, Sam Hamad, jeudi à Québec.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La réunion prévue à Québec, jeudi, entre la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite et le ministre du Travail, Sam Hamad, a été annulée.

Le conseil d'administration de la CAVP était extrêmement déçu puisque plusieurs sujets de la plus haute importance pour les victimes devaient être discutés lors de cette rencontre prévue de longue date, notamment la reconduction de l'indispensable programme d'aide financière aux victimes pour la reconstruction de leurs fondations, un sujet qui traîne en longueur depuis des mois et cause des ennuis considérables aux propriétaires aux prises avec la pyrrhotite.

Une centaine de propriétaires attendent toujours l'aide de Québec pour faire lever leur maison. «La situation est urgente. Imaginez les nouvelles victimes qui constatent qu'il y a déjà 100 personnes en avant d'elles. Elles n'auront peut-être pas la possibilité de faire lever leur maison avant deux ou trois ans», raconte le coordonnateur de la Coalition, Steeve Guy qui côtoie des victimes en proie au désespoir le plus complet.

La CAVP devait aussi discuter, avec le ministre Hamad, d'une subvention supplémentaire qui lui permettrait d'embaucher une ressource de plus, de l'examen du Vérificateur général des plans de garantie ainsi que des problèmes que la Coalition a rencontrés avec la Régie du bâtiment et l'administrateur provisoire de la GMN de l'APCHQ, Raymond Chabot Grant Thornton.

La Coalition demande que la rencontre avec le ministre Hamad, si elle finit par se tenir, se fasse à Trois-Rivières la prochaine fois.

D'autre part, la Coalition a émis un communiqué, jeudi. Appuyée par la signature d'une cinquantaine de familles dont la résidence est en cours de réparation par la GMN de l'APCHQ, elle demande la réintégration immédiate de Denis Trépanier dans son poste de chargé de projet pour la gestion et la coordination des dossiers de la GMN à Trois-Rivières pour l'année 2014 et les années à venir.

Les familles tiennent au retour de cet ingénieur puisqu'il était grandement apprécié. M. Trépanier, indique la Coalition, avait en effet permis aux victimes «de retrouver un certain lien de confiance auprès de ce plan de garantie.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer