Pierre Karl Péladeau quitte la vie politique

En larmes, Pierre Karl Péladeau a dit qu'il... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

En larmes, Pierre Karl Péladeau a dit qu'il se voyait contraint de choisir entre sa famille et son projet politique. «J'ai choisi ma famille», a-t-il dit. Il n'a pas répondu aux questions des journalistes.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Véritable coup de tonnerre dans la vie politique québécoise: Pierre Karl Péladeau démissionne de ses fonctions de chef du Parti québécois, de chef de l'opposition officielle et de député de Saint-Jérôme. Ce départ précipité entraîne bien sûr des réactions dans la région où le nom de Jean-Martin Aussant, comme futur chef du parti, est déjà évoqué.

Il en a fait l'annonce lundi après-midi au quartier général du parti à Montréal.

En larmes, M. Péladeau a dit qu'il se voyait contraint de choisir entre sa famille et son projet politique. «J'ai choisi ma famille», a-t-il dit. Il n'a pas répondu aux questions des journalistes.

Les députés du Parti québécois ont été prévenus quelques instants plus tôt lors d'une conférence téléphonique.

Le patron de Québecor a été élu à la direction du Parti québécois il y a moins d'un an.

Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder ont annoncé leur séparation à la fin du mois de janvier. Ils s'étaient mariés au mois d'août dernier dans la capitale.

«Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau annoncent, à regret, qu'ils ont décidé de mettre un terme à leur union», avait indiqué le couple par voie de communiqué de presse. Leur mariage avait été célébré deux ans après une première séparation.

Julie Snyder a fait un passage remarqué sur le plateau de Tout le monde en parle, ce dimanche. Le processus de séparation est en cours.

Le nom d'Aussant déjà avancé

Même s'ils doivent encaisser l'annonce du départ de Pierre Karl Péladeau à la tête du Parti québécois, tant l'ancienne députée péquiste Noëlla Champagne que l'actuel député bloquiste Louis Plamondon envisagent déjà le futur. Et si celui-ci voit dans Jean-Martin Aussant un candidat qui «rallierait tout le monde», la vice-présidente de l'exécutif du PQ dans Champlain croit que le chef fondateur d'Option nationale devra toutefois se poser des questions au préalable.

«Il a deux petits enfants, il a quitté la politique. Il peut sauter dedans, sa compagne est solide. Mais c'est un impatient et quand ça ne fait pas son affaire, il lève les feutres», fait remarquer Mme Champagne.

Pour sa part, le vétéran souverainiste à la Chambre des communes dit s'attendre à ce que l'ancien député de Nicolet-Yamaska soit sollicité par «bien des gens» par rapport à la convergence des forces indépendantistes.

«Il est jeune et il a un passé d'homme d'idée, de courage, de principe. C'est un candidat qu'il ne faut pas négliger et qui serait le favori de plusieurs», a commenté M. Plamondon.

15 mai 2015

M. Péladeau est devenu chef du Parti québécois le 15 mai 2015. Il l'avait emporté au premier tour du scrutin en recueillant 57,58% des suffrages exprimés par les membres du Parti québécois.

«Ce soir, nous commençons le grand rassemblement du Parti québécois; le grand rassemblement des souverainistes et des indépendantistes, avait-il déclaré. Vous m'avez confié un mandat fort et clair : faire du Québec un pays! La grande coalition pour l'indépendance doit renaître.»

«Nous allons rassembler. Nous allons travailler. Nous allons convaincre. Tous rassemblés, nous avons la force pour réussir.»

Nouveau chef de cabinet

La semaine dernière, il a remanié son équipe en remplaçant Pierre Duchesne par Annick Bélanger au poste de chef de cabinet. Il paraissait volontaire, disent des députés, qui rappellent qu'il a beaucoup parlé de convergence des forces souverainistes.

Pierre Karl Péladeau a plongé en politique active en avril 2014, lors des élections générales déclenchées par Pauline Marois.

Le Parti québécois stagne dans les intentions de vote, tandis que l'option souverainiste paraît être en berne.

Plus de détails et des réactions mardi dans Le Nouvelliste

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer