La CAQ suggère l'école de 4 à 18 ans

Le chef de la Coalition avenir Québec, François... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a réitéré son désir que les enfants québécois fréquentent l'école de 4 à 18 ans, dans le cadre d'un colloque sur l'éducation qui se tenait entre les murs de l'UQTR ce dimanche.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau, La Presse Canadienne
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) souhaite que les jeunes Québécois fréquentent l'école de 4 à 18 ans et propose de faire de l'éducation la principale priorité du parti.

François Legault a fait cette déclaration dimanche dans le cadre du colloque «Objectif réussite Québec» organisé par le député de Chambly et porte-parole caquiste en matière d'éducation, Jean-François Roberge.

Au cours de l'événement qui s'est déroulé à l'Université du Québec à Trois-Rivières, le chef de la CAQ a proposé de rendre la maternelle à 4 ans accessible pour tous les enfants de la province. Il a également suggéré que l'école devienne obligatoire jusqu'à 18 ans.

François Legault estime que ces deux mesures - dont les coûts sont évalués à 400 millions $ sur cinq ans, dont 90 millions $ pour la première année - permettront de contrer le décrochage scolaire et d'accroître le taux de réussite chez les jeunes.

«Tout se joue avant 6 ans, a-t-il rappelé devant les journalistes, en vantant les mérites d'un dépistage précoce des problèmes d'apprentissage. C'est reconnu par tous les spécialistes que plus on agit tôt, plus on augmente les chances qu'un jeune soit capable de réussir son diplôme de cinquième secondaire», a-t-il dit.

Bien que la CAQ ne compte pas rendre l'école obligatoire dès 4 ans, François Legault croit que les parents seront réceptifs à cette proposition. «La maternelle à 5 ans n'est pas obligatoire non plus, mais il y a 99 pour cent des enfants qui y vont», a-t-il souligné. «Tous les parents qui envoient leurs enfants dans un CPE actuellement paient. On leur offre une prématernelle gratuite avec des services éducatifs. La grande majorité des parents vont accepter d'y envoyer leurs enfants», croit-il.

Un plan de déploiement de la maternelle à 4 ans est présentement en cours au Québec. Déjà 90 classes sont en place, mais 70 nouvelles classes devraient s'ajouter d'ici à l'an prochain.

La CAQ suggère par ailleurs de rehausser l'âge de fréquentation scolaire obligatoire de 16 à 18 ans. «On veut envoyer un message fort: un jeune de moins de 18 ans qui n'a pas son diplôme, sa place, c'est à l'école», a résumé le chef François Legault.

Parallèlement à ces deux mesures, la formation politique s'engage à augmenter le nombre d'orthophonistes et d'orthopédagogues dans les écoles pour soutenir les enseignants.

François Legault a assuré que la CAQ fera de l'éducation sa principale priorité en vue des élections générales de 2018.

«Un investissement, pas une dépense»

Le recteur de l'UQTR, Daniel McMahon, s'est joint à la discussion. Il a pris part au panel sur l'enseignement supérieur dans l'après-midi. «L'enseignement c'est un placement, c'est un investissement. Ce n'est pas une dépense. C'est en investissant dans l'éducation que l'on crée les cerveaux de demain», a-t-il souligné. 

Il était tout naturel pour lui d'assister à ce colloque puisqu'«en tant que recteur de l'Université, si je ne croyais pas à l'éducation, je ne serais pas à ma place», concède-t-il. Sans se prononcer sur les mesures amenées par François Legault, il soutient toutefois qu'il est «important qu'on s'occupe de nos jeunes dès la maternelle et qu'on les amène au bout de leur capacité».

Il a également rappelé ces chiffres dévoilés plus tôt ce mois-ci. «À chaque fois que le gouvernement investit 1 $ à l'UQTR, ça génère des retombées économiques de 9 $. On veut démontrer qu'une université en région, ça rapporte et que c'est important pour les communautés régionales».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer