Couillard trace un parallèle entre le nazisme et l'État islamique

À Québec pour participer à la traditionnelle cérémonie... (La Presse Canadienne, Clement Allard)

Agrandir

À Québec pour participer à la traditionnelle cérémonie de commémoration de l'armistice, Philippe Couillard a souligné que l'actualité reliée au Groupe armé État islamique pourrait aider les jeunes à mieux saisir l'importance de saluer la mémoire des combattants disparus.

La Presse Canadienne, Clement Allard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le Groupe armé État islamique (EI) doit être combattu, tout comme le nazisme l'a été durant la Deuxième Guerre mondiale, selon Philippe Couillard.

Car il y a un parallèle à tracer entre les deux, dont les jeunes pourraient s'inspirer pour défendre les valeurs démocratiques, a laissé entendre le premier ministre, mercredi.

Invité à commenter la commémoration du jour du Souvenir, lors d'une mêlée de presse, le premier ministre a convenu qu'il pouvait être difficile pour les jeunes de comprendre l'importance donnée à l'hommage rendu le 11 novembre de chaque année à ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie durant la Première et la Deuxième Guerre mondiale.

«Ce qui se passe avec l'État islamique, autour de la menace terroriste, il y a des correspondances» à faire, a commenté M. Couillard, qui a un fils militaire.

L'actualité pourrait donc aider les jeunes à mieux saisir l'importance de saluer la mémoire des combattants disparus.

«Il faut savoir que l'humanité, parfois, doit prendre acte et réagir à ces menaces-là, qui sont des menaces contre la démocratie et nos libertés», a commenté le premier ministre, avant de participer à la traditionnelle cérémonie de commémoration de l'armistice, devant la Croix du sacrifice, dressée entre le parlement et les Plaines d'Abraham.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer