Les libéraux montrent la porte à leur président dans Champlain

Pierre Benoit Fortin a été destitué de son... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pierre Benoit Fortin a été destitué de son poste de président de l'association libérale de la circonscription de Champlain.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le président de l'association libérale de la circonscription de Champlain, Pierre-Benoit Fortin, s'est fait montrer la porte. Des militants réunis mercredi soir en assemblée générale spéciale reprochaient notamment à leur président son manque de collaboration ainsi que de faire valoir ses opinions personnelles, plutôt que celles du parti.

Une cinquantaine de personnes ont participé mercredi soir à cette assemblée générale spéciale. Si la majorité des militants ont accepté de montrer la porte à Pierre-Benoit Fortin, trois personnes se sont opposées à sa destitution. Les membres ont par la suite élu Conrad Marchand au poste de président par intérim. Il assurera cette fonction jusqu'à l'assemblée générale ordinaire, prévue en juin prochain.Le député de Champlain, Pierre Michel Auger, se défend bien d'avoir orchestré cette destitution. Il affirme toutefois que le président, en poste depuis 2012, ne collaborait pas du tout avec lui.

«L'assemblée générale a été convoquée par cinquante membres en règle du parti de la circonscription», précise le député libéral de Champlain qui indique que seule la destitution de la présidence a été demandée par les membres. «De la collaboration, nous n'en avons pas. Il n'y en avait pas avant, pendant et après la campagne électorale.»

Parmi les gestes qui sont reprochés à Pierre-Benoit Fortin, il y a entre autres l'utilisation du compte Facebook de l'association de la circonscription pour diffuser ses opinions personnelles sans l'approbation des membres de l'exécutif ou du PLQ et la création d'une page Facebook nommée «Les amis de Philippe Couillard» sans l'aval du parti ni du premier ministre.

«Il a pourtant été avisé à sept ou huit reprises de retirer les opinions qu'il émettait», explique le député de Champlain.

Dans une lettre envoyée au Nouvelliste, Pierre-Benoit Fortin affirme que le député de Champlain ne respecte pas certaines résolutions du comité exécutif de l'association libérale concernant son salaire, l'avenir du centre Cloutier-du Rivage et la pyrrhotite.

Une des résolutions dont nous a fait part M. Fortin demande que: «le député aura le salaire moyen des travailleurs du comté, le député travaillera plus fort pour avoir plus. Présentement, nous avons des députés qui font le moindre effort. Si nous avons un gars à sa pension, lui, acceptera le salaire moyen et avec l'expérience qu'il a, fera progresser l'économie du comté.»

Or, le député du Champlain affirme que cette résolution n'émane en aucun cas du comité exécutif, mais bien de la tête du président déchu. Pierre Michel Auger estime donc que le lien de confiance était brisé avec M. Fortin.

«Lorsqu'il affirme dans une lettre que je ne fais rien pour Cloutier-du Rivage, je m'excuse, mais s'il y a quelqu'un qui travaille sur le dossier, c'est moi», soutient le député libéral. «Je suis toujours en contact avec le ministre de la santé et les syndicats pour que Cloutier-du Rivage devienne une super clinique. Lui ce qu'il veut, c'est de nous ramener en 1984 avec l'hôpital Cloutier. On ne peut pas écrire n'importe quoi. Et je suis convaincu que nous aurons une annonce dans les prochains mois pour Cloutier-du Rivage.»

Rappelons que Pierre-Benoit Fortin était candidat à la mairie de Trois-Rivières lors des dernières élections municipales, terminant sixième et dernier au scrutin avec un total de 352 votes (0,59 %). Lors des deux précédentes élections municipales, en 2005 et 2009, M. Fortin s'est présenté au poste de conseiller du district de Sainte-Marthe, mais n'a pas été élu. Les électeurs se souviendrons de son slogan en 2005 qui était «votez pour un conseiller qui a des idées» avant de peaufiner son slogan lors de deuxième scrutin pour qu'il devienne «pour un conseiller qui a des...».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer