Quand les députés partagent les mêmes citations...

Les députés libéraux de la Mauricie....

Agrandir

Les députés libéraux de la Mauricie.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est le moment des bilans politiques et ces temps-ci, il est d'usage pour chaque député de faire parvenir aux médias un communiqué résumant la dernière session parlementaire. On y trouve généralement un résumé des décisions politiques de leur parti agrémenté de quelques citations qui se veulent personnelles.

Une citation, par définition, consistant à rapporter fidèlement les mots ou déclarations d'une personne. Or, le moins que l'on puisse dire c'est que les libéraux parlent d'une même voix, puisque manifestement, plusieurs d'entre eux se sont contentés de «recycler» le communiqué en provenance du bureau du premier ministre Philippe Couillard (5 décembre), allant même jusqu'à s'attribuer quasi exactement les mêmes déclarations. 

Ça donne à peu près ceci: «Après six budgets déficitaires consécutifs, nous présenterons aux Québécois au printemps 2015, un budget équilibré. Voilà une première bonne nouvelle. La deuxième bonne nouvelle, c'est que sur tous les efforts qui ont déjà été accomplis, un rattrapage de plus de 6 milliards de dollars a déjà été fait principalement au sein du gouvernement, comme nous nous étions engagés [...]», a déclaré le premier ministre. 

Idem dans le communiqué du député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, (12 décembre) où on peut lire: «Au printemps 2015, nous présenterons un budget équilibré. Sur tous les efforts qui ont déjà été accomplis, un rattrapage de plus de 6 milliards de dollars a déjà été fait, principalement au sein du gouvernement comme nous nous y étions engagés [...]», a déclaré M. Giguère.

Rebelote pour la députée de Laviolette Julie Boulet dans le communiqué du 15 décembre (Bilan de la session parlementaire du caucus de la Mauricie): «Au printemps 2015, nous présenterons un budget équilibré. Sur tous les efforts qui ont déjà été accomplis, un rattrapage de plus de 6 milliards de dollars a déjà été fait, principalement au sein du gouvernement, comme nous nous y étions engagés [...]», a expliqué Mme Boulet.

Pour sa part, le député de Champlain, Pierre Michel Auger, s'est très fortement inspiré du paragraphe suivant de la déclaration du premier ministre: «Nous avons consacré autant d'efforts à soutenir la relance de l'économie qu'à redresser les finances publiques, puisque ces deux priorités sont indissociables», précise le premier ministre.

«Nous avons consacré autant d'efforts à soutenir la relance de l'économie qu'à redresser les finances publiques, puisque ce sont de véritables priorités pour notre gouvernement», a indiqué M. Auger.

De son côté le député de Maskinongé, Marc H. Plante, déclare: «Je suis fier de représenter les citoyens du comté de Maskinongé à l'Assemblée nationale et de porter leur voix au sein du caucus. Je suis conscient que le chemin à parcourir pour atteindre l'équilibre budgétaire est difficile. Il y a trop longtemps que les Québécois attendent que leur gouvernement ait le courage de prendre les décisions difficiles [...]», a conclu M. Plante.

Une opinion partagée sans réserve par le député de Saint-Maurice dans son bilan de mandat du 12 décembre: «Je suis fier de représenter les citoyens de mon comté à l'Assemblée nationale et de porter leur voix au sein du caucus. Je suis conscient que le chemin à parcourir pour atteindre l'équilibre budgétaire est difficile. Il y a trop

longtemps que les Québécois attendent que leur gouvernement ait le courage de prendre les décisions difficiles [...]», a conclu M. Giguère.

À la décharge de ce dernier, on doit signaler que son communiqué est accompagné d'une liste des actions qu'il a posées personnellement au cours du dernier mandat et de tous les organismes qu'il a soutenus. Le premier paragraphe est aussi un bilan plus personnel du comté de Saint-Maurice, où il parle de CGI, de SIM et MSi3D, de la mise en valeur des forêts de la Mauricie et de la formation travail-étude annoncée dans sa circonscription.

Même le député ministre de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, n'échappe pas au mimétisme, dans l'introduction du communiqué intitulé «Bilan de la session parlementaire du caucus de la Mauricie» du 15 décembre, où il mentionne «lors de notre arrivée au gouvernement, nous avons constaté l'ampleur des défis à relever et nous avons fait des choix responsables pour remettre le Québec sur la bonne voie», une citation qu'on retrouve quasi mot pour mot dans le communiqué attribué au premier ministre du 5 décembre: «Dès notre arrivée en avril dernier, nous avons constaté les défis à relever et fait des choix responsables pour remettre le Québec sur la bonne voie.» Le ministre Girard a toutefois ajouté «nous avons annoncé plusieurs projets économiques d'importance en Mauricie (sans les nommer toutefois). Ainsi, depuis avril, notre région est celle qui a connu la plus forte baisse de son taux de chômage au Québec, soit 2,4 %. Sur le terrain, on sent que le vent est en train de tourner. La confiance revient et nous pouvons avoir pleinement confiance en notre avenir». Cela constitue la seule véritable donnée propre à la Mauricie dans tout le communiqué du bilan de session parlementaire du caucus de la Mauricie.

Cela dit, Le Nouvelliste a eu la curiosité d'aller voir les bilans de fin de session des députés libéraux dans d'autres régions du Québec, pour retrouver des communiqués tout fait semblables, fortement «inspirés» de celui du premier ministre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer