Marche à Shawinigan: Girard pris à partie par PKP

Pierre Karl Péladeau a interpellé le ministre régional... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Pierre Karl Péladeau a interpellé le ministre régional Jean-Denis Girard, mercredi, à l'Assemblée nationale, à propos de son absence à la marche de la solidarité de Shawinigan.

Photo: La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pressé par Pierre Karl Péladeau à justifier en chambre son absence à la marche symbolique de Shawinigan, le ministre régional Jean-Denis Girard a plutôt profité de l'occasion pour rappeler qu'une somme de «30 millions $ est disponible, à l'heure actuelle, pour Shawinigan.»

Le député de Trois-Rivières et ministre délégué aux... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le député de Trois-Rivières et ministre délégué aux PME Jean-Denis Girard.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Lors de son passage au Centre-de-la-Mauricie pour y amorcer une tournée provinciale, le ministre délégué aux PME avait révélé au Nouvelliste qu'il restait cette somme dans la portion du Fonds de diversification économique de 200 millions de dollars réservée aux villes autres que Trois-Rivières et Bécancour.

Tout porte à croire que le maire Michel Angers devra se contenter de cette option, lui qui réclame une réponse rapide à sa demande d'une enveloppe spécifique de 20 millions de dollars.

Lors de la période de questions à l'Assemblée nationale, le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'économie, d'entrepreneuriat, de PME et d'exportations a ouvertement demandé «comment le député de Trois-Rivières, le ministre régional de la Mauricie, qui est également ministre des PME et du Développement économique régional, peut-il expliquer son absence devant une mobilisation aussi importante de la population de la Mauricie?»

Dans son préambule, le député de Saint-Jérôme avait souligné la participation de 2000 personnes à cet événement auquel il a répondu présent et lequel était organisé «pour manifester leur désarroi suite à l'annonce de la fermeture de l'usine Laurentide et pour prendre en main leur développement économique.»

Au lieu d'invoquer un conflit d'horaire, Jean-Denis Girard a plutôt affirmé «avoir entendu la population de Shawinigan à titre de ministre régional.»

«À preuve, quelques jours à peine après l'annonce (de la fermeture), nous avons débarqué, à Shawinigan, avec une équipe d'intervention tactique d'Investissement Québec. Tous les outils d'Investissement Québec sont mis au profit de Shawinigan. Nous sommes là pour travailler avec les gens de la région, avec les gens du milieu. Nous avons un fonds de 200 millions $ qui est disponible dans la région de la Mauricie, dont 30 millions $ est disponible, à l'heure actuelle, pour Shawinigan», a-t-il indiqué.

«Donc, nous sommes à l'écoute de Shawinigan, nous travaillons avec les gens de Shawinigan avec l'équipe d'Investissement Québec, et soyez assurés qu'on a entendu la population de Shawinigan», a renchéri le ministre régional.

Avant son échange avec le député de Trois-Rivières, Pierre Karl Péladeau avait croisé le fer avec le ministre des Finances, Carlos J. Leitão, en lui soulignant les nombreuses fermetures et les pertes d'emplois annoncées, entre autres, par Résolu, Saputo et Kruger.

«La seule action du gouvernement a été la création d'un groupe de fonctionnaires déjà en place pour gérer les fermetures. L'austérité, ce n'est pas une vision», a déploré le critique péquiste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer