Le député Tootoo n'a pas l'intention de démissionner

L'ex-ministre Tootoo, qui a quitté le caucus libéral... (PC)

Agrandir

L'ex-ministre Tootoo, qui a quitté le caucus libéral le 31 mai pour régler un problème d'alcool, a reconnu mercredi une relation «consensuelle mais inappropriée» avec une personne non identifiée dans son entourage professionnel.

PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le personnel de Hunter Tootoo prévient que le député indépendant de la circonscription de Nunavut n'a «absolument pas» l'intention de quitter son siège à la Chambre des communes.

L'ex-ministre Tootoo, qui a quitté le caucus libéral le 31 mai pour régler un problème d'alcool, a reconnu mercredi une relation «consensuelle mais inappropriée» avec une personne non identifiée dans son entourage professionnel.

Le cabinet du premier ministre soutient que M. Tootoo avait prévenu personnellement Justin Trudeau de cette relation avant même de se retirer pour régler son problème d'alcool.

L'ancien ministre des Pêches et des Océans a annoncé la semaine dernière son retour en politique active après un retrait de deux mois pour suivre un traitement contre une dépendance. Sur la colline du Parlement, il faisait toutefois l'objet de rumeurs persistantes concernant une relation avec un membre de son personnel politique.

Le député de Nunavut souhaite maintenant profiter de la pause estivale pour effectuer en août une tournée de sa vaste circonscription et aller à la rencontre de ses concitoyens.

En juin, dans une déclaration laconique, M. Trudeau avait simplement indiqué que M. Tootoo traversait «une période difficile» et que c'est le député qui avait décidé de quitter le caucus, de son propre chef.

Dans sa région du Nunavut, certains, dont la mairesse d'Iqaluit, Madeleine Redfern, soutiennent que le député Tootoo fait l'objet de pressions croissantes pour qu'il remette sa démission.

Dans une déclaration vidéo publiée mercredi, M. Tootoo affirme que son jugement a été altéré par l'alcool. «J'ai honte et je présente mes excuses à tous les gens concernés, particulièrement la population du Nunavut. Je suis vraiment désolé.»

Le cabinet du premier ministre a souligné que le député admettait sa responsabilité seule et entière «pour sa conduite inappropriée en milieu de travail».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer