Le Bloc québécois en réflexion à Trois-Rivières

Mario Beaulieu... (Archives La Presse, Robert Skinner)

Agrandir

Mario Beaulieu

Archives La Presse, Robert Skinner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Sans chef à la suite de la dernière élection fédérale, les membres du Bloc québécois se sont réunis au Cégep de Trois-Rivières samedi dans le cadre de leur conseil national.

L'ancien chef du parti pendant près d'un an, et actuel président, Mario Beaulieu, a ouvert l'événement en prenant la parole devant les militants et s'est engagé à travailler pour redonner à la formation politique sa popularité d'antan.

Le formation compte 10 députés à la Chambre des communes, soit 6 de plus que lors des élections précédentes, mais il a recueilli 71 136 votes de moins que lors de l'élection 2011, soit 19,4 % au Québec, le plus petit pourcentage de son histoire.

M. Beaulieu a confirmé du coup qu'il n'allait pas briguer la chefferie du parti de nouveau.

«Avec l'équipe que nos délégués ont choisie, nous accélérons notre campagne permanente pour l'indépendance. Tous ensemble pour faire du Québec un pays», a-t-il déclaré.

«C'est ce que j'appelle une bonne journée de travail, a affirmé le chef intérimaires du Bloc, Rhéal Fortin. Nous sortons forts de cette journée.»

Une motion visant à tenir une course à la chefferie a été battue par les délégués, qui ont plutôt préféré 2017 comme moment afin d'élire leur nouveau capitaine.

Un peu moins de 400 personnes ont assisté à l'événement où les stratégies à venir pour le Bloc ont été discutées à huis clos.

Six nouveaux dirigeants du parti ont aussi été nommés lors de la journée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer