Financement des projets de construction: le ministre Sohi se questionne

Le ministre fédéral de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi (à... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre fédéral de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi (à droite), et le maire d'Ottawa, Jim Watson (à gauche), lors de la visite du futur site d'une station du train léger d'Ottawa en janvier.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Le Nouvelliste

Le ministre fédéral de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi, a déclaré, dimanche, que le gouvernement songeait à changer la manière dont il finance les projets de construction afin d'assumer une plus grande portion des coûts.

La plupart des projets recevant de l'aide financière d'Ottawa requièrent que les provinces et les municipalités fournissent des sommes équivalentes, divisant ainsi la facture en trois.

M. Sohi a cependant affirmé que cela pourrait changer en raison des commentaires qu'il a entendus de la part de représentants provinciaux et municipaux concernant les moyens de réaliser ces projets.

Il a révélé que pour donner un coup de pouce à l'économie, son ministère tentait d'accélérer le versement de fonds fédéraux aux projets déjà approuvés.

La situation économique et les investissements de plus de 5 milliards $ dans les infrastructures ont jeté une ombre, dimanche, sur la première réunion du cabinet du premier ministre Justin Trudeau en 2016. Pour l'occasion, les ministres ont décidé de sortir d'Ottawa et de tenir leur rencontre à Saint Andrews, dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick.

Le cabinet passera la journée de lundi en réunion avant que M. Trudeau et quelques ministres ne prennent la direction de Davos, en Suisse, pour le Forum économique mondial.

La rencontre permettra au cabinet de planifier la prochaine année et d'entamer l'élaboration de son premier budget.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a été mis au courant des inquiétudes des Canadiens lors de ses consultations prébudgétaires et a essayé de calmer la population en rappelant la plateforme électorale libérale.

Des sources ont rapporté à La Presse Canadienne que les libéraux considéraient «activement» d'accélérer les investissements de plus de 5 milliards $ dans les infrastructures promis en campagne électorale pour stimuler la croissance économique.

Le Parti libéral a prévu cumuler des déficits d'un maximum de 10 milliards $ cette année et la prochaine, mais ont récemment ajouté une nuance: ce sera un objectif, plutôt qu'une limite.

Le premier budget du gouvernement libéral devrait être dévoilé au mois de mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
 
/script/pub.js">