Louis Plamondon présidera la Chambre des communes pour une troisième fois

Louis Plamondon présidera la Chambre des communes.... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Louis Plamondon présidera la Chambre des communes.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Pour une troisième fois jeudi, la Chambre des communes sera présidée, du moins temporairement, par un souverainiste. En effet, à titre de doyen des députés fédéraux, Louis Plamondon se prêtera encore à l'exercice, après l'avoir déjà fait en 2008 et 2011.

«C'est un petit feeling de vivre ça», avoue le représentant de Bécancour-Nicolet-Saurel qui amorce un dixième mandat.

Au terme de différentes étapes protocolaires, il sera invité par le greffier en chef à se rendre vers le siège du président, habituellement «sous les applaudissements», précise-t-il. Ensuite, le député bloquiste expliquera la procédure pour l'élection du président permanent avant de laisser la parole aux divers candidats. Après le scrutin, dont le mode sera plus expéditif qu'auparavant, M. Plamondon fera l'annonce du gagnant avant de lui laisser sa place et de regagner la sienne.

«Pour la plupart des députés, ils font le saut d'apercevoir un souverainiste ouvrant la séance. La première fois, le Toronto Star avait titré A separatist will preside Canada», se plaît-il à raconter, tout en précisant que le Bloc québécois s'est toujours conformé aux règles et traditions de la Chambre.

Non seulement est-il rare que le doyen soit francophone, mais c'est unique, dit-il, qu'il provienne des régions. «C'est une marque de confiance des gens de mon comté. C'est un honneur», confie le politicien de 72 ans qui fut élu la première fois en 1984 sous la bannière conservatrice.

Celui qui avait même résisté à la vague orange de 2011 est aujourd'hui président du caucus de son parti, qui compte dix députés. Et même s'il s'agira de sa dixième législature, Louis Plamondon se montrait enthousiaste à la veille de la rentrée parlementaire. «La période de questions est toujours intéressante. Et il y aura des débats sur l'aide à mourir, l'environnement et le fleuve Saint-Laurent, et le projet Énergie Est», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer