Dernier droit de la campagne: un vent de changement, selon les candidats

Le vote par anticipation a été très couru... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le vote par anticipation a été très couru à l'échelle canadienne et les citoyens de la région ont été nombreux à se prévaloir de leur droit de vote en cette longue fin de semaine.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À moins d'une semaine de l'élection du 19 octobre, il soufflerait sur la région un vent de changement favorable... à tous les partis politiques.

Partout au Canada, le vote par anticipation a été populaire de vendredi à lundi. Les circonscriptions de la région ne font pas exception à ce mouvement et pour Louis Plamondon, cette volonté de voter massivement se traduira par un renversement des néodémocrates au Québec.

«C'est le NPD qui est en place au Québec. On voit ce qui se passe au national. Il y a une baisse du NPD et le vote se divise. Le vote libéral qui est allé au NPD en 2011 revient au Parti libéral et le vote bloquiste qui est allé au NPD revient au Bloc. Et selon nos pointages, ça va très bien. On est encouragé», raconte le candidat bloquiste dans Bécancour-Nicolet-Saurel.

Robert Aubin croit lui aussi que la grande affluence au vote par anticipation est un signe qui ne trompe pas.

«À toutes les fois qu'il y a une grande participation, c'est synonyme de changement de gouvernement. Je l'entends à toutes les portes et ça ne s'est pas démenti. Mon pointage est bon, on sent qu'on a le vent dans le dos, mais on fait le travail sans se soucier des projections», raconte le candidat néodémocrate dans Trois-Rivières qui a tenu une conférence de presse dimanche à Louiseville avec ses collègues Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé) et Jean-Yves Tremblay (Saint-Maurice-Champlain) pour rappeler que le NPD rétablira la livraison du courrier à domicile par Postes Canada.

Selon les estimations de François-Philippe Champagne, quelque 10 000 personnes ont voté en cette longue fin de semaine au sein de la circonscription de Saint-Maurice-Champlain. Qualifiant ce mouvement d'«historique», le candidat libéral se réjouit de la situation.

«Il n'y a pas plus grand signe de changement que de voir des milliers d'électeurs se prévaloir de leur droit de vote. C'est plus qu'anecdotique. Maintenant, c'est le dernier sprint pour rencontrer le plus de gens possible pour leur montrer qu'on incarne le changement. Ce sera une semaine parmi les plus intenses de ma vie.»

Dominic Therrien dit percevoir cette même volonté de changement à Trois-Rivières, mais le représentant du Parti conservateur croit davantage que les électeurs sont sur le point d'élire un député membre d'un nouveau gouvernement Harper.

«Durant les dix dernières semaines, on a rencontré les gens, on a eu des discussions sur les politiques de notre parti et des autres partis. Les gens veulent une voix forte pour ramener le pouvoir à Trois-Rivières, on le sent sur le terrain. Ça fait 22 ans qu'on n'est pas au pouvoir.»

Si tous les candidats affirment avoir travaillé fort durant les quelque dix premières semaines de la campagne, aucun n'a l'intention de lever le pied en cette fin de marathon.

Les statistiques connues aujourd'hui

Élections Canada dévoilera mardi après-midi le taux de participation observé durant les quatre jours du vote par anticipation, autant à l'échelle canadienne qu'au niveau régional.

On sait toutefois que 850 000 électeurs ont voté vendredi au Canada, alors que 780 000 citoyens les ont imités samedi. Élections Canada estime que 767 000 électeurs ont voté pour la seule journée de dimanche, le troisième jour du vote par anticipation. Cela porte à 2,4 millions le nombre d'électeurs ayant voté lors des trois premiers jours.

Il s'agit, dit l'organisme, d'une hausse de 16 % par rapport à l'élection fédérale générale précédente. En 2011, 2 077 000 électeurs avaient voté au cours des trois jours du vote par anticipation.

Vote par la poste

Les gens peuvent encore voter par la poste mais ils devront faire vite. Pour faire une demande afin de voter par la poste ou à un bureau d'Élections Canada, il faut s'y prendre avant 18 heures, aujourd'hui, a rappelé Élections Canada. On peut faire cette demande en ligne.

Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer