L'ex-candidat libéral Patrice Mangin appuie Robert Aubin

Cette photo date du mois d'avril 2011, alors... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Cette photo date du mois d'avril 2011, alors que Patrice Mangin et Robert Aubin participaient à un débat électoral à l'UQTR dans le cadre de la précédente campagne électorale. Quatre ans plus tard, l'ex-candidat libéral appuie son adversaire d'alors.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «C'est une position raisonnée, réfléchie et stratégique. Je partage des idées avec M. Aubin et c'est le meilleur pour gagner Trois-Rivières et pour battre les conservateurs.»

Après avoir été candidat libéral dans Trois-Rivières en 2011 contre notamment Robert Aubin, Patrice Mangin accorde maintenant son vote au député sortant et candidat néodémocrate. Le titulaire de la chaire de recherche industrielle en bioéconomie et bioénergie à l'UQTR raconte avoir beaucoup échangé avec Robert Aubin au fil des deux dernières années. Il en vient à la conclusion que M. Aubin représente le meilleur choix.

«Être adversaire politique ne veut pas dire qu'on n'a pas de respect pour la personne, rappelle M. Mangin. J'adhère aux valeurs libérales, qui sont proches du parti néodémocrate. J'appuie le député local même si je reste libéral de coeur», ditM. Mangin, qui assure que sa position n'est nullement une réaction à l'arrivée d'Yvon Boivin comme candidat libéral dans Trois-Rivières.

La campagne électorale a beau durer depuis la mi-août, Patrice Mangin avoue ne pas l'avoir beaucoup suivie, ses obligations professionnelles l'amenant fréquemment en Europe. Il estime d'ailleurs qu'avec ce recul, les valeurs libérales et néodémocrates lui apparaissent très proches.

«Le Parti libéral a des valeurs de libre entreprise, de faire des lois qui favorisent la libre entreprise. Le NPD, c'est la même chose avec un sens un peu plus social. Et c'est impensable de voter pour les conservateurs. En plus de l'économie, il y a la partie de démocratie sociale. Dans ce cadre, le Parti libéral du Canada et le NPD sont d'un côté et les conservateurs sont de l'autre.»

M. Mangin n'a plus sa carte de membre du PLC depuis plus de deux ans. C'est à peu près depuis ce temps que Robert Aubin lui réclame son appui, affirme-t-il.

«Ça fait environ deux ans qu'on discute, qu'on partage pas mal d'idées. Robert Aubin me demandait si j'étais prêt à l'appuyer et je lui répondais qu'on verrait en temps et lieu. Eh bien, le temps et le lieu sont arrivés!», lance M. Mangin, dont le message d'appui peut être visionné sur la page Facebook de Robert Aubin.

Ce dernier est évidemment fier de miser sur l'appui de Patrice Mangin, un homme qu'il n'a jamais considéré comme un ennemi et qui est un passionné de musique, tout comme lui.

«C'est le travail que je fais depuis quatre ans de réunir les forces vives et progressistes du milieu. Il y a des péquistes, des libéraux. Ce travail a porté fruit. Les forces progressistes ont besoin d'être réunies si on veut dire adieu à Harper», raconte M. Aubin.

Invité à commenter la position de son prédécesseur, Yvon Boivin reconnaît volontiers que Patrice Mangin a droit à son opinion. Il se questionne sur les motifs qui l'incitent à appuyer son adversaire néodémocrate.

«Qu'est-ce que Robert Aubin a fait de plus que des cas de comté? Un député doit faire plus que régler des cas de comté. Il doit s'intéresser à faire du développement, à créer de l'emploi. Je n'ai pas peur que ça [la position de Patrice Mangin] fasse tache d'huile. Les gens sont suffisamment informés pour faire un choix».

Selon M. Boivin, plusieurs partisans conservateurs, bloquistes et néodémocrates l'ont assuré de leur appui à cette élection. Et si Patrice Mangin pense barrer le chemin aux conservateurs en appuyant le NPD, il fait fausse route.

«M. Mangin travaille pour diviser le vote. C'est son choix. Je dis en tout respect que si on veut assurer le pouvoir dansTrois-Rivières, ça aurait été préférable de voter libéral. Le NPD n'a pas de chance de déloger les conservateurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer