André Valois: «Le Bloc a beaucoup à offrir»

André Valois...

Agrandir

André Valois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Énumérant les gains obtenus dans le passé par sa formation politique, le candidat bloquiste dans Trois-Rivières, André Valois, est convaincu que «le Bloc a beaucoup à offrir». Entre autres, il propose que la TPS versée lors des réparations soit réinvestie dans un fonds d'indemnisation pour les victimes de la pyrrhotite.

«Il faut dépasser les lignes de parti pour régler ce problème. Car c'est comme si Trois-Rivières avait subi les dommages d'un ouragan pour 400 millions de dollars», a suggéré celui qui dénonce l'inaction du gouvernement conservateur dans ce dossier.

Par ailleurs, il dit vouloir représenter les gens du comté pour que la livraison du courrier soit faite à domicile, dire un non catégorique à l'oléoduc du pétrole sale «qui ne nous apporte aucun bénéfice et tous les risques», protéger la gestion de l'offre et qu'aucun compromis ne soit accepté en ce qui a trait à l'égalitéhomme-femme. Des engagements qui correspondent, dit-il, aux préoccupations des électeurs sur le terrain.

Selon lui, il est également nécessaire de défendre les chômeurs en obligeant le gouvernement fédéral à rendre autonome et plus accessible la caisse de l'assurance-emploi. Il entend aussi se battre pour une plus grande justice fiscale en faisant payer aux pétrolières et grandes banques leur juste part d'impôt, «ce qui n'est pas le cas actuellement». Il veut également pousser pour que les transferts en santé retrouvent leur niveau d'antan «afin que nos gens ici reçoivent tous les soins dont ils ont besoin».

«Le Bloc québécois est le seul parti qui travaille à Ottawa pour les seuls besoins de sa population. Depuis quatre ans, les partis fédéralistes nous ont complètement ignoré, faisant passer les intérêts du reste du Canada avant les nôtres, utilisant les 47 milliards $ que nous envoyons là-bas pour enrichir les pétrolières, les banques, les provinces de l'Ouest ou encore pour financer les projets hydro-électriques de Terre-Neuve qui nous font concurrence. Nous ne pouvons plus endurer cela. Nous allons nous battre à Ottawa pour que le Québec ait sa juste part du gâteau», a-t-il fait savoir en point de presse.

À cette occasion, André Valois a tenu à dire aux gens de Trois-Rivières qu'accorder leur vote au Bloc québécois, c'était dire non au système monarchique en place et poser les fondations d'un pays à venir «qui nous permettrait enfin de vivre selon notre plein potentiel».

«En attendant, tout en préparant l'indépendance, on va surveiller et faire pression à Ottawa pour que les 47 milliards $ que l'on envoie là-bas chaque année en impôts ne soient pas dépensés au détriment des Québécoises et des Québécois, comme c'est trop souvent le cas», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer