Soirée électorale... intime

Les candidats se sont présentés devant une vingtaine... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Les candidats se sont présentés devant une vingtaine de personnes. Ils se retrouveront à nouveau devant la Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice la semaine prochaine.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Fidèle à ses habitudes, la Corporation de développement communautaire (CDC) du Haut Saint-Maurice a tenu une soirée électorale afin de permettre à la population de rencontrer les candidats dans Saint-Maurice-Champlain. Quatre des six candidats ont répondu à l'appel et une vingtaine de citoyens seulement.

«C'est important de défendre la démocratie et on ne peut pas voter pour des pancartes. Il faut absolument créer ce genre d'événement pour la population. C'est intéressant et ça donne un côté très humain aux gens qui font ça», soulignait d'entrée de jeu, Jennifer Olser de la CDC du Haut Saint-Maurice.

À tour de rôle les candidats ont eu dix minutes pour se présenter. Martial Toupin a été le premier à prendre la parole. Le candidat du Parti vert a martelé qu'il souhaite défendre les libertés de choix en santé. Il a aussi effleuré des enjeux sur l'agriculture, notamment la gestion de l'offre, et de la foresterie.

La candidate bloquiste pour sa part a misé beaucoup sur sa personnalité, ses compétences, ses connaissances et sa ténacité. Sacki Carignan Deschamps a également été la seule à survoler des enjeux visant les autochtones. Soins de santé, exode des jeunes et des aînés, politique de recherche et développement, biomasse, assurance-emploi, télécommunications, sont également des dossiers préoccupants pour la candidate. 

«Je suis une intellectuelle accessible», a-t-elle lancé.

Jacques Grenier, candidat du Parti conservateur, a quant à lui profité des 10 minutes qui lui étaient allouées pour se présenter et vanter ses implications communautaires. 

«La semaine prochaine, on a un autre débat avec les gens d'affaires. Je m'attends à ce que ce soit plus au niveau des partis en tant que tels et il y a une rencontre avec les autochtones aussi», a-t-il justifié.

Finalement le dernier candidat à s'être déplacé est le néodémocrate Jean-Yves Tremblay. Dans son discours il a souligné vouloir faire avancer les dossiers économiques, sociaux et régionaux. En plus de reprendre les grandes lignes du Parti, il a souligné l'importance du dossier des télécommunications en Haute-Mauricie et de foresterie. Le candidat s'est aussi dit préoccupé par la situation de Postes Canada.

Les candidats n'ont reçu que quelques questions du public, notamment sur le niqab. C'est sans grande surprise que les candidats s'en sont tenus aux lignes de leur parti. 

La CDC Haut Saint-Maurice n'a pas caché sa déception vis-à-vis le public peu nombreux à la fin de la soirée.

Le candidat libéral François-Philippe Champagne et Jean-Paul Bédard du Parti marxiste-léniniste du Canada n'étaient pas en mesure de participer à la soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer