Vols d'affaires en vue à Trois-Rivières

Robert Aubin... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Robert Aubin

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Privilégiant le secteur des transports dans sa stratégie de développement économique, le député sortant dans Trois-Rivières, Robert Aubin, souhaite que les voyages d'affaires soient favorisés à l'aéroport trifluvien.

«Les forces vives doivent s'entendre pour qu'on travaille le dossier», a fait savoir le candidat néodémocrate, dans les locaux de l'entreprise Innovation Voltflex. Son président, Claude Brouard, a d'ailleurs plaidé pour un véritable aéroport régional d'ici cinq ans, à une époque où la mondialisation est maintenant une réalité et, dit-il, «que les besoins en transport ont changé».

Or, Robert Aubin entend accompagner les entreprises existantes dans un prochain mandat afin qu'elles puissent grandir, comme c'est le cas de Voltflex, qui compte une quarantaine d'employés.

«Avec un port, des autoroutes, des chemins de fer et un aéroport régional, nous avons la chance d'avoir, à Trois-Rivières, un carré d'as que bien d'autres villes nous envient. Je m'assurerai que nous recevions notre part de ces investissements afin que ces derniers servent de levier pour un développement économique à long terme», a-t-il indiqué.

Du même souffle, celui-ci a rappelé les 160 millions de dollars d'investissements annoncés par son parti pour le secteur aéronautique et les 1,5 milliard de dollars par année dans les infrastructures.

Les transports étant largement de compétence fédérale, M. Aubin accordera une attention particulière aux projets touchant ce secteur. Une table sectorielle du Partenariat économique Mauricie-Bécancour verra d'ailleurs le jour cet automne et proposera des projets structurants, se plaît-il à rapporter.

«Il faut faire confiance à nos entrepreneurs et il faut que le fédéral soit présent lorsqu'il y a un potentiel de création d'emplois. Ainsi, je leur dis que je serai présent pour les accompagner dans la recherche de financement public», a-t-il ajouté.

Concernant les installations portuaires, ce dernier a finalement reproché au gouvernement conservateur de «s'être gardé» l'annonce de 16 millions de dollars «pour en faire un enjeu électoral».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer