Élection fédérale: candidat et aspirant se crêpent déjà le chignon

Yvon Boivin... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Yvon Boivin

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La campagne électorale fédérale n'est même pas officiellement commencée et l'investiture libérale dans Trois-Rivières n'a même pas encore eu lieu qu'un aspirant candidat et un candidat dans la circonscription de Trois-Rivières ont commencé à se crêper le chignon, donnant un avant-goût du ton de la campagne qui approche à grands pas.

Dominic Therrien, candidat conservateur dans Trois-Rivières.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Dominic Therrien, candidat conservateur dans Trois-Rivières.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Robert Aubin... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Robert Aubin

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Le candidat à l'investiture libérale dans Trois-Rivières et ancien président de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, Yvon Boivin, a amorcé les hostilités, lundi, envers le candidat conservateur Dominic Therrien à la suite du communiqué de presse émis par le gouvernement Harper, samedi, durant la marche de la solidarité des victimes de la pyrrhotite. Ce communiqué réitère qu'il n'est pas question qu'Ottawa verse un sou aux sinistrés de la Mauricie.

«On trouve un peu scandaleux que le gouvernement émette un simple communiqué sans qu'un député ou un ministre puisse parler au nom du gouvernement, de considérer le dossier comme si on n'était rien, en Mauricie. Je pense que le candidat conservateur Dominic Therrien doit absolument répondre à ce geste-là du gouvernement et se positionner clairement. M. Therrien doit d'une part dire ce qu'il pense d'un tel geste posé pendant que 3000 personnes ont appuyé les victimes. Il doit mentionner ce qu'il va faire et quelle position il prendra par rapport à cette attitude qu'on trouve de plus en plus scandaleuse de la part de son gouvernement», indique M. Boivin.

Questionné à ce sujet, lundi, le candidat conservateur dans Trois-Rivières estime avoir déjà répondu à cette question.

«Pendant la campagne électorale, j'aurai une position. Je suis encore en cueillette d'information et j'arrive à Trois-Rivières à la mi-juin (il habite à Vancouver présentement). Je vais avoir une position avant l'élection», promet-il. «Les gens pourront comparer les positions des différents partis et faire un choix éclairé à ce moment-là», répond M. Therrien.

Ce dernier dit avoir lui aussi des questions envers l'aspirant candidat libéral. «On les posera en temps et lieux», dit-il. «L'arrivée en politique de M. Boivin soulève de sérieuses questions de conflit d'intérêt», estime-t-il.

De son côté, le député NPD de Trois-Rivières est revenu sur la question de la pyrrhotite lors de la période de questions au Parlement d'Ottawa, lundi.

M. Aubin a mentionné que 3000 personnes avaient marché dans les rues de Trois-Rivières pour demander l'aide du gouvernement fédéral.

«Est-ce que le gouvernement va enfin reconnaître qu'il n'y a aucun argument qui peut excuser son inaction et va-t-il enfin mettre en oeuvre un plan d'urgence pour aider les victimes de la pyrrhotite?», a demandé M. Aubin.

La réponse est venue du secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie et la réponse est la même que celle qui est servie depuis le début par les conservateurs: «Le problème relève de la compétence provinciale» et «j'invite les gens qui sont affectés par ce problème à communiquer avec la Société d'habitation du Québec».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer