Un budget «très électoraliste», soutient Louis Plamondon

Louis Plamondon... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Louis Plamondon

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le député bloquiste de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour, Louis Plamondon, n'hésite pas à qualifier le budget conservateur de «décevant» et de «très électoraliste».

Il estime que les mesures pour stimuler l'emploi qui s'étalent jusqu'en 2020 «tomberont à l'eau advenant un changement du climat économique».

Le doyen de la Chambre des communes dénonce que le gouvernement nie le déséquilibre fiscal, malgré que les premiers ministres des provinces aient demandé il y a quelques semaines de corriger ce phénomène.

L'augmentation du plafond des cotisations au CELI de 5000 à 10 000 $ fera perdre, affirme Louis Plamondon, pas moins de 100 millions $ en impôts pour le Québec.

«C'était de l'argent budgété pour le Québec», note-t-il en dénonçant le financement de 100 millions $ à l'Office national de l'énergie pour qu'elle procède à des consultations publiques.

Louis Plamondon croit que cela démontre la volonté du gouvernement conservateur d'approuver le projet d'oléoduc Énergie est. Le seul point intéressant selon lui, est l'investissement de 50 millions $ pour aider les PME à développer l'exportation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer