Louis Plamondon est contre la prolongation de la mission au Moyen-Orient

Louis Plamondon... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Louis Plamondon

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le député de Bas-Richelieu - Nicolet -Bécancour, Louis Plamondon, rejette la motion du gouvernement fédéral de prolonger et d'étendre la mission militaire au Moyen-Orient, pour l'instant limitée à l'Irak.

Le député a fait savoir par voie de communiqué que le Bloc québécois considère que les atrocités commises par l'État islamique doivent être combattues par la communauté internationale au nom de l'humanité.

«C'est notre humanité même qui est attaquée et entachée par l'existence de ce groupe terroriste. Or, nous croyons que nous devons avoir une mission claire, encadrée par l'Organisation des Nations Unies qui serve à mettre un terme aux activités de ces barbares sans empiéter dans les politiques intérieures des pays du Moyen-Orient. Stephen Harper nous demande un chèque en blanc, nous ne le signerons pas», a fait savoir M. Plamondon.

Ce dernier rappelle que l'Irak a demandé le soutien de la communauté internationale et selon lui, il est du devoir du gouvernement de relayer cette demande au Conseil de sécurité de l'ONU afin que l'intervention militaire soit efficace et que le Canada ne retombe pas dans les fiascos que les coalitions militaires ont connus en Afghanistan et en Irak.

«La méthode d'intervention des conservateurs inspirée de George W. Bush ne fonctionne tout simplement pas. Nous choisissons le multilatéralisme et rejetons cette motion», a conclu Louis Plamondon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer