Des surplus sur le dos du Québec, croit Louis Plamondon

Louis Plamondon... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Louis Plamondon

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Selon le député de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour, Louis Plamondon, si le gouvernement fédéral se dirige à grands pas vers des surplus budgétaires, «c'est en passant sur le dos du Québec qu'il le fait.»

«Ce qu'Ottawa nous présente comme des bonnes nouvelles, c'est que diminuer les transferts en santé, modifier les calculs de péréquation au détriment du Québec, ne pas respecter la parole donnée aux producteurs fromagers québécois, c'est payant pour lui, constate le député du Bloc québécois.»

«Ce qu'Ottawa nous présente comme des bonnes nouvelles, c'est que laisser tomber le Québec et ses régions, laisser tomber les chômeurs, c'est bon pour le Canada.»

Louis Plamondon poursuit sur le même ton en rappelant que le gouvernement Harper a coupé dans les services postiers, coupé avec la complicité d'Hubert Lacroix, le PDG de Radio-Canada, dans l'information régionale, et qu'il s'est payé des surplus avec l'argent de l'assurance-emploi.

Pour la période d'avril à août 2014 seulement, note-t-il, c'est 2,7 milliards $ de surplus qu'ont générés les cotisations d'assurance-emploi. Parallèlement, selon le dernier rapport de l'actuaire en chef de l'assurance-emploi, à peine 38,6 % des chômeurs ont droit à des prestations.

«Le gouvernement Harper, c'est le contraire de Robin des bois: il prend aux pauvres pour donner aux riches. C'est le Shérif de Nottingham!», ironise-t-il.

«Le fractionnement des revenus, le crédit d'impôt aux pétrolières, ce n'est pas pour tout le monde, mais c'est payé par tout le monde! Par la classe moyenne québécoise, par les gens de nos régions et on n'en sort jamais gagnant. C'est la mise à jour de l'arnaque fédérale à laquelle on a droit aujourd'hui.»

Le député conclut que cet exercice est un rappel de plus que le Québec n'a rien à attendre de la fédération canadienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer