Harvey: un peu de répit... pour l'instant

Julie Lesage... (Facebook)

Agrandir

Julie Lesage

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir vu l'eau monter considérablement au cours de la journée de lundi, au point où ils craignaient voir leur résidence être inondée, la Trifluvienne d'origine Julie Lesage et ses proches ont pu souffler un peu au cours de la journée de mardi.

Au grand soulagement de celle qui vit au Texas depuis maintenant 14 ans, les intenses précipitations qui sont tombées au cours de la journée de lundi ont fait place à une faible pluie mardi. 

Le niveau de l'eau est donc resté stable, ce qui a donné un peu de répit à Mme Lesage et à ses voisins de la localité de Manvel, située au sud-ouest de Houston. Construite à un niveau plus élevé que les autres de son quartier, la résidence qu'habite la famille de cinq personnes a été épargnée jusqu'à maintenant. Mme Lesage espère donc que les précipitations continuent de diminuer au cours des prochains jours.

«Je n'ai aucune idée où l'eau s'en va, mais ç'a arrêté de monter. Les grosses précipitations que l'on a eues, elles sont rendues dans une autre région», raconte-t-elle.

Même si elle et ses proches sont isolés dans leur maison épargnée jusqu'à maintenant, Mme Lesage n'est pas inquiète en ce qui a trait à la nourriture. 

Elle considère que les réserves qu'ils ont faites en prévision du passage de Harvey seront suffisantes jusqu'à ce qu'il soit possible de se réapprovisionner. Et si les vives venaient qu'à manquer, ils pourront se rabattre sur d'autres ressources.

«C'est sûr que l'on va peut-être commencer à manquer de certains trucs, mais ça ne devrait pas être si pire. On devrait être corrects d'ici à ce que les épiceries rouvrent leurs portes et soient approvisionnées. [Et si c'est plus long], nous avons des poules et plusieurs de mes voisins en ont également. Nous aurons alors avoir des oeufs», lance à la blague la dame qui vit dans une région rurale.

En ce qui concerne la visite du président Donald Trump et de la première dame au cours de la journée de mardi, ils se devaient de se rendre sur le terrain selon elle afin d'encourager les sinistrés ainsi que les personnes qui travaillent présentement d'arrache-pied afin de leur venir en aide. 

Et en ce qui a trait à l'attitude de l'homme d'État lors de la visite ainsi qu'à celle de sa femme, - les talons hauts qu'elle portait lorsqu'elle est montée dans l'avion présidentiel ont d'ailleurs fait beaucoup jaser sur les réseaux sociaux - elle ne se dit pas surprise du tout. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il tienne un discours rassembleur et qu'il fasse preuve d'une grande empathie comme l'ont fait d'autres présidents dans le passé lors de catastrophes naturelles.

«Donald Trump a une attitude complètement différente. Il n'a pas du tout une attitude présidentielle. Ce n'est pas dans sa personnalité», laisse-t-elle tomber.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer