Pétition contre Énergie Est

Par le biais d'une pétition, le Comité vigilance... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Par le biais d'une pétition, le Comité vigilance hydrocarbures de Trois-Rivières (CVHTR) appelle les citoyens à signifier clairement au conseil municipal trifluvien leur opposition à la construction d'un oléoduc sur leur territoire.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Par le biais d'une pétition en circulation cet été, le Comité vigilance hydrocarbures de Trois-Rivières (CVHTR) appelle les citoyens à signifier clairement au conseil municipal trifluvien leur opposition à la construction d'un oléoduc sur leur territoire.

«Le tracé de cet oléoduc ceinture la ville par le nord et traverse la rivière Saint-Maurice, près du camping des Forges, en amont donc de notre principale prise d'eau potable», rappelle le porte-parole, Marc Brullemans.

Celui-ci évoque le rapport d'un consultant selon lequel d'autres puits d'eau municipaux sont aussi à risque en cas de fuite vu la proximité de ce futur oléoduc des aires d'alimentation en eau. Les probabilités de déversement sont réelles, dit-il, car des dizaines de déversements majeurs ont lieu chaque année au Canada et aux États-Unis, sans compter les petits déversements, plus importants encore en volume sur une base annuelle.

«Ce projet d'oléoduc constitue selon nous une menace sans précédent au milieu de vie des Trifluviens. En effet, ce pipeline, le plus imposant en Amérique du Nord, doit transporter 1,1 million de barils par jour, soit 2000 litres par seconde», affirme M. Brullemans.

Pour permettre à la multinationale TransCanada d'acheminer le pétrole extrait dans l'Ouest vers la côte atlantique, il doit traverser, le long de son parcours, 830 cours d'eau au Québec «dont plusieurs, ici, à Trois-Rivières».

«Des centaines de municipalités québécoises s'opposent déjà à ce projet. À Trois-Rivières, des bénévoles frappent aux portes et sont présents lors d'événements publics, comme la fête de la famille ce dimanche au Parc Laviolette, pour informer leurs concitoyens et les inviter à signer la pétition. Des dizaines de commerçants mettent aussi à la disposition de leur clientèle les formulaires de pétition», a-t-il fait savoir.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer