Une baisse des eaux qui fait du bien en Mauricie

Les bateaux sont toujours le moyen de transport... (Le Nouvelliste, François Gervais)

Agrandir

Les bateaux sont toujours le moyen de transport à privilégier dans le secteur du lac Saint-Pierre à Louiseville.

Le Nouvelliste, François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le repli du niveau du fleuve Saint-Laurent est accueilli avec joie par les riverains et cette joie ne devrait pas être trop brisée par la pluie attendue cette fin de semaine.

Le lac Saint-Pierre s'élevait à 3,44 mètres vendredi, une baisse de près de 10 cm par rapport à mercredi. La tendance devrait se maintenir, selon la Sécurité civile, car les quantités de pluie seront inférieures aux premières prévisions.

«Le fleuve devrait continuer à baisser, malgré la pluie. Les prévisions sont de 15 à 20 mm de pluie en fin de semaine. C'est une bonne nouvelle. La période de décrue devrait commencer dès le 17 mai», raconte, un sourire dans la voix, Sébastien Doire, le directeur régional de la Sécurité civile.

Josée Therrien et Louis Arsenault avaient le visage plutôt souriant lorsque Le Nouvelliste a rencontré ce couple qui habite l'avenue Lac Saint-Pierre Ouest à Louiseville. Le soleil et le niveau du fleuve qui réduit apportaient son lot de petits bonheurs.

«Ça fait trois ans qu'on a acheté la maison. L'an dernier, on avait eu un printemps pas trop mal. À pareille date, le ponton était à quai! Mais cette année, c'est... différent!», constate Mme Therrien.

Un filet d'eau recouvre le plancher du sous-sol de la maison du couple, deux pompes fonctionnant à plein régime. Mais le garage a environ 75 cm d'eau et le terrain est couvert d'eau.

«Il ne faut pas manquer d'électricité. Ce qu'il faut, c'est être patient. Le pire sera le nettoyage. Mais quand on se compare, on se console. À Rigaud, c'est pas mal moins chic», ajoute M. Arsenault.

À l'instar d'autres voisins, Mme Therrien et M. Arsenault ont reçu l'appui des militaires pour installer des sacs de sable sur leur terrain. Les représentants des Forces armées canadiennes étaient toujours sur les lieux, vendredi, question de remplir d'autres sacs.

«On va renforcer les murs de sacs de sable, explique Alain Béland, directeur adjoint des pompiers de Louiseville. Avec le temps, des sacs ont descendu.»

Le fleuve affiche une baisse dans la partie est de la Mauricie. À Sainte-Anne-de-la-Pérade, le niveau était de 4,59 mètres, trois centimètres de moins que 24 heures plus tôt.

«La situation demeure sous contrôle. On annonce moins de pluie, mais on aborde la fin de semaine avec vigilance. On continue de faire de la protection de bâtiments pour ne pas que l'eau entre», mentionne Jacques Taillefer, directeur général de la Municipalité et coordonnateur des mesures d'urgence.

À Batiscan, le fleuve s'élevait à 3,67 mètres vendredi, soit 12 centimètres de moins que jeudi. 

«Il y a encore beaucoup d'eau, mais on s'en va vers la stabilisation. Les digues ont tenu le coup. On est en consolidation de nos protections. On ne prend pas de risque», confie Sonya Auclair, mairesse de Batiscan, qui a accueilli une trentaine de militaires vendredi pour remplir les sacs de sable.

Les protections érigées à Champlain ont aussi résisté à l'eau, raconte Jean Houde.

«Les militaires sont présents aujourd'hui pour faire des vérifications des ouvrages. Chez nous, le fleuve est calme et le niveau devrait se maintenir», affirme le directeur général de Champlain.

Le calme plat était aussi constaté du côté de Yamachiche. Les militaires ont obtenu leur congé et les pompiers ne sont plus sur place en permanence.

«On va marcher sur appel, précise le coordonnateur des mesures d'urgence, Jacques Pellerin. L'eau a baissé beaucoup. On commence à voir le bout de cette inondation.»

Les gens de Maskinongé notent aussi une baisse substantielle du niveau du lac Saint-Pierre.

«C'est encourageant pour les citoyens. Les prévisions météo sont mieux que ce qui était annoncé. Et il fait soleil. C'est bon pour le moral», dit le maire, Roger Michaud.

Des militaires ont continué de remplir des sacs de sable à Maskinongé, vendredi.

Nouvelles encourageantes à Trois-Rivières

À Trois-Rivières, les nouvelles sont de plus en plus encourageantes pour les prochains jours. Le niveau du fleuve, qui avait légèrement baissé à 3,4 mètres vendredi, devrait atteindre les 3,1 mètres d'ici lundi soir. 

«Les nouvelles sont plus encourageantes et ça nous permet de plus en plus de penser à l'«après», à ce que nous aurons à faire pour le grand nettoyage», constate Yvan Toutant.

La demande pour les sacs de sable est évidemment de moins en moins forte, mais le ramassage des sacs ne commencera pas avant le début de la semaine prochaine, ajoute Yvan Toutant. «Nous sommes en mode préparation du rétablissement. Nous allons pouvoir fournir des informations plus précises au début de la semaine sur les différentes opérations qui se tiendront», ajoute-t-il.

Les rivières en baisse

Le niveau des rivières Croche, Batiscan, du Loup et Maskinongé est aussi en diminution. La Sécurité civile surveille de près la rivière Saint-Maurice, aussi en diminution, et semble rassurée par le fait qu'Hydro-Québec va laisser les réservoirs Manouane échapper de l'eau en douceur.

«On nous dit que cela n'aura pas d'impact sur le niveau de la rivière Saint-Maurice, ajoute M. Doire. Mais les gens doivent demeurer prudents. Les cours d'eau sont hauts. On continue à travailler pour affronter le pire scénario.»

Des intervenants gâtés à Yamachiche

Des étudiants de l'école d'alimentation et d'hôtellerie du centre de formation Bel-Avenir de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy ont réservé une belle surprise aux militaires, pompiers et bénévoles qui sont à Yamachiche pour la période d'inondations. Vendredi, ils ont apporté des canapés aux fruits de mer, des salades et des desserts à cette vingtaine de personnes ayant profité de leur savoir-faire. Paraît-il que cette attention a été particulièrement appréciée des militaires, souvent contraints de manger de la nourriture en sachet!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer