150 millions de litres d'eaux usées déversés dans le Saint-Maurice

Une génératrice est utilisée pour faire fonctionner cette... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une génératrice est utilisée pour faire fonctionner cette station de pompage touchée par la foudre le 20 juin dernier.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les orages du 20 juin dernier ont forcé la Ville de Trois-Rivières à déverser dans la rivière Saint-Maurice près de 150 millions de litres d'eaux usées durant soixante heures.

Ces orages ont causé bien des dégâts à Trois-Rivières, où plusieurs branches d'arbre ont entraîné des bris au réseau électrique.

Or, la station de pompage a été, souligne la Ville, directement atteinte par la foudre, provoquant une explosion et un incendie. Des dommages considérables ont ainsi été causés au système électrique de la station de pompage.

«Il y a dans ces stations de pompage des trop-pleins qui sont là lorsqu'il y a des problématiques majeures comme ce que nous avons eu. Dans ce cas, les eaux usées se déversent dans la rivière Saint-Maurice», explique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

«Sans les trop-pleins qui envoient les eaux usées vers la rivière, les égouts auraient débordé dans les sous-sols des maisons. [...] Durant la soixantaine d'heures, environ 150 000 m3 (150 millions de litres) d'eau ont été déversés.»

Cette station de pompage du réseau trifluvien est située sur la petite rue Pinard, près de la rue Notre-Dame, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Elle est installée en bordure de la rivière Saint-Maurice, près du pont qui permet aux trains de se rendre à l'usine Wayagamack-Kruger.

Le déversement s'est fait avec l'approbation du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, assure la Ville de Trois-Rivières.

«Nous avons aussi avisé le ministère de la solution alternative, car nous ne voulions pas que l'eau se déverse durant une longue période», note Yvan Toutant.

La Ville de Trois-Rivières a donc installé une génératrice à l'extérieur du bâtiment de la station de pompage afin que les équipements puissent fonctionner à nouveau. Les eaux usées ont donc repris le chemin des étangs du secteur Sainte-Marthe.

«Jeudi matin à 8 heures, nous avons réussi à repartir le système grâce à un système électrique temporaire alimenté par une génératrice», précise le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Devant cette situation exceptionnelle, le conseil exécutif de la Ville doit se réunir mardi afin d'attribuer un contrat pour la réfection des équipements électriques de la station de pompage.

Yvan Toutant indique que Québec a autorisé cette démarche en raison de l'urgence de la situation. La Ville est bien sûr assurée pour ce type d'événement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer