Interdiction des sacs à plastique: Trois-Rivières ne veut pas emboîter le pas

À Montréal, l'interdiction des sacs de plastique entrera... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

À Montréal, l'interdiction des sacs de plastique entrera en force en 2018, et comprendra seulement quelques exceptions pour des raisons d'hygiène, notamment les sacs minces pour les fruits et légumes et pour les médicaments.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Ville de Montréal va de l'avant avec son plan d'interdire les sacs de plastique dans les commerces d'ici le mois de janvier 2018.

Dans la région, la Ville de Trois-Rivières n'a pas l'intention de légiférer sur cette question, laissant le soin à Québec de décider.

Le maire Denis Coderre a affirmé lundi que cette décision reflétait la volonté des Québécois, qui souhaitent devenir des consommateurs plus responsables.

Si le plan du maire est entériné, Montréal serait la première métropole canadienne à procéder à ce changement.

En 2012, Toronto avait eu l'intention d'imposer cette interdiction, mais sans succès. Entre-temps, cinq municipalités canadiennes de plus petite taille ont instauré cette politique depuis 2007.

Le plan de la Ville de Montréal pourrait également se propager dans les quelque 80 villes comprises dans la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

La Ville de Brossard, en banlieue de Montréal, avait pris de l'avance la semaine dernière en présentant sa propre politique d'interdiction des sacs de plastique, qui sera en vigueur à partir du 1er septembre.

À Trois-Rivières, l'administration municipale n'a pas l'intention d'emboîter le pas de la Ville de Montréal.

Le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant, affirme que le maire Yves Lévesque estime que la décision de bannir les sacs de plastique revient au gouvernement provincial.

«C'est comme sur la question des boissons énergisantes. Si Québec décide de les interdire, nous allons suivre la directive. Mais comme Ville, on ne peut pas décider ce qui est bon ou pas pour les commerçants», explique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Avec la collaboration de Gabriel Delisle

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer