Moreau s'en remet aux villes pour diminuer les déversements d'eaux usées

Pierre Moreau... (PHOTO CLÉMENT ALLARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Pierre Moreau

PHOTO CLÉMENT ALLARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

Le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau s'en remet aux villes pour diminuer les dizaines de milliers de déversements d'eaux usées chaque année à travers le Québec.

M. Moreau a affirmé mercredi que le gouvernement n'a pas le pouvoir d'obliger les municipalités à améliorer leur bilan en cette matière.

Les plus récentes données du ministère des Affaires municipales indiquent que les villes ont effectué 45 000 déversements d'eaux usées en 2013.

Ces informations ont fait surface à l'occasion de la controverse suscitée par le déversement de huit milliards de litres d'eaux usées, qui a commencé ce mercredi à Montréal, dans le cadre de travaux de réfection sur le réseau d'égout.

En point de presse avant une réunion des députés libéraux, M. Moreau a répété qu'il faut réduire ce nombre de déversements, sans toutefois fixer d'objectif.

M. Moreau a rejeté la possibilité d'imposer des amendes aux municipalités en raison de leurs rejets. «Est-ce que le gouvernement avance d'un seul pouce en exigeant d'une municipalité une amende qui va être payée par ses contribuables? La réponse c'est non».

Selon le ministre, les municipalités ont la responsabilité de déterminer leurs besoins en matière de gestion des eaux usées et d'amélioration de leurs infrastructures.

M. Moreau a estimé qu'il n'avait pas le pouvoir d'exiger que les maires fassent des efforts pour améliorer leur gestion dans un secteur qui relève de leur juridiction.

«Il y a une organisation sociale au Québec qui fait en sorte que les municipalités ont des responsabilités, a-t-il dit. La responsabilité des municipalités c'est de doter leur territoire d'infrastructure. Le jour où le ministre des Affaires municipales va dire aux maires comment faire sur leur territoire, les premiers mécontents ça va être les maires.»

M. Moreau a affirmé que le rôle du gouvernement se limite à imposer des normes réglementaires ou à financer des projets qui permettent d'améliorer les infrastructures.

Le gouvernement a d'ailleurs relevé les seuils d'aide financière pour les petites municipalités dont les moyens sont limités, a rappelé le ministre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer