La bataille contre les vers blancs se poursuit à Trois-Rivières

Trois-Rivières poursuit sa bataille contre les vers blancs... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Trois-Rivières poursuit sa bataille contre les vers blancs qui attaquent ses terrains sportifs.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La bataille livrée par Trois-Rivières contre l'infestation de vers blancs sur ses terrains sportifs se poursuivra cette année.

La Ville est confrontée depuis 2013 à la présence de ces insectes qui bouffent la racine des brins d'herbe. C'est la raison pour laquelle Trois-Rivières lance une campagne de traitement de ses terrains sportifs à l'acelepryn, cette fois à la grandeur de son territoire.

«En 2015, la Ville investit 31 000 $, mais on traitera tous les terrains. On n'a pas de problèmes majeurs, mais on aime mieux prévenir pour éviter de devoir retourber ou de semer encore une fois et devoir fermer les terrains sur de longues périodes. On veut s'assurer d'un certain contrôle», déclare Yvan Toutant, le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Trois-Rivières avait dû débourser plus de 100 000 $ en 2013 afin de faire face à cette situation. La moitié de cette somme avait servi à refaire la surface gazonnée du stade de baseball Fernand-Bédard. L'an dernier, quelque 21 000 $ ont été consacrés pour traiter ce problème.

Selon Lise Gauthier, la situation dramatique vécue en 2013 s'est quelque peu stabilisée. «On a frappé un mur il y a deux ans, car les gens ne savaient pas comment réagir. Maintenant, les gens savent quoi faire. Mais cette situation dure depuis 10 ans à Montréal. Les gens ont adopté leurs méthodes de culture et leurs façons de faire. On devra s'y habituer», croit Mme Gauthier, propriétaire de Gauthier, Fleurs et jardins et présidente de la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec.

Le hanneton et le scarabée japonais sont responsables de cette infestation. Ces deux insectes deviennent adultes en juin. Ils pondent leurs oeufs en juillet et ceux-ci deviennent des vers blancs qui commencent à manger les racines des brins d'herbe à l'automne.

Différents procédés peuvent être utilisés pour contrôler la population de vers blancs. Les nématodes sont un parasite naturel du ver blanc. Des pesticides peuvent être appliqués en juillet afin de rester actifs pendant que les vers blancs commencent leurs ravages.

Les citoyens aux prises avec ce problème peuvent déjà intervenir en s'assurant de ne pas laisser de zone à découvert sur leur terrain. Il faut donc semer des graines de gazon et favoriser l'utilisation de semences de différents mélanges.

«Un gazon plus dense est mieux prémuni contre la ponte des oeufs», explique Mme Gauthier.

Deux fins de semaine de traitement

L'épandage d'acelepryn commence vendredi et pour cette fin de semaine pour les terrains publics du côté ouest de la rivière Saint-Maurice (parc des Seigneurs dans le secteur de Pointe-du-Lac, parcs Rosemont et Laviolette dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest, parcs Albert-Gaucher, Brébeuf, Isabeau, Lambert, Pie-XII, Sainte-Marguerite et terrains des écoles Cardinal-Roy, Sainte-Ursule, Saint-Sacrement, Jacques-Buteux et de l'Académie de Trois-Rivières dans le secteur de Trois-Rivières).

Les terrains sportifs du secteur est seront traités les 29, 30 et 31 mai. Il s'agit des parcs des Ormeaux, Martin-Bergeron, Lionel-Rheault, Père-Breton, Rochefort et Sainte-Bernadette (secteur de Cap-de-la-Madeleine), des parcs des Prairies et Roger-Guilbeault (secteur de Sainte-Marthe) et des parcs Masse et de la Terre-des-Loisirs (secteur de Saint-Louis-de-France).

Les terrains ne peuvent être utilisés durant une période de 24 heures suivant l'épandage. La Ville de Trois-Rivières assure toutefois qu'il n'y a pas de danger à marcher par inadvertance sur ces terrains durant leur traitement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer