Projet d'oléoduc: Maskinongé veut les deux côtés de la médaille

Roger Michaud, maire de Maskinongé.... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Roger Michaud, maire de Maskinongé.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Maskinongé) Devant le questionnement soulevé par le projet d'oléoduc de la compagnie TransCanada, la Municipalité de Maskinongé aimerait tenir d'ici le mois de mai une soirée d'information citoyenne qui mettra en scène les promoteurs du projet, mais aussi des spécialistes dans le domaine qui sont opposés à sa réalisation.

Des citoyens préoccupés par le projet ont abordé Roger Michaud lors de la séance du conseil de mardi. Le maire n'est nullement contre l'idée de permettre à ses concitoyens d'être mieux renseignés.

«L'automne passé, TransCanada a tenu une journée d'information à Maskinongé. Mais on va quand même leur demander de participer à une soirée d'information. La demande sera faite demain (aujourd'hui) ou vendredi», assure le maire de Maskinongé.

Le projet d'oléoduc a jusqu'à maintenant suscité peu de réactions au sein de la population. Des organismes comme Regroupement vigilance hydrocarbures Québec tiennent toutefois des rencontres populaires afin de discuter du dossier et une réunion de ce type a eu lieu la semaine dernière à Maskinongé.

«L'impact d'un tuyau dans la terre (pour le transport de pétrole) versus le transport par bateau ou par train, je ne suis pas un expert là-dedans, reconnaît Roger Michaud. J'ai dit aux gens hier (mardi) qu'une médaille a toujours deux côtés. Dans tout projet, il y a un côté positif et un côté négatif. Il reste à voir quel projet est le plus positif.»

Roger Michaud tient à rassurer la population concernant la position de la Municipalité. Maskinongé a beau avoir donné son appui à TransCanada pour le dépôt de son projet auprès de la Commission de la protection du territoire agricole du Québec, cela n'équivaut pas à un appui de la Municipalité à l'oléoduc, soutient-il, même si l'oléoduc rapporterait des revenus en taxes municipales.

«Maskinongé n'a pas donné son aval, mais n'a pas donné son opposition au projet. La Municipalité dit toujours oui à ce genre de demande d'appui, car ce n'est pas à nous à trancher si la CPTAQ doit accepter ou non la demande. Mais j'essaie d'avoir des représentants des deux côtés à la rencontre d'information. Je ferai une rencontre avec les deux. Si TransCanada ne veut pas faire de réunion avec des spécialistes qui sont opposés, je ferai une rencontre avec les gens de la compagnie et une autre avec ces spécialistes», mentionne M. Michaud, en ajoutant que même si Maskinongé venait à s'opposer au projet, elle ne pourra pas faire grand-chose si l'Office national de l'énergie l'accepte.

Des modifications

Le tracé préliminaire cause certains problèmes à Maskinongé. La Municipalité a tout d'abord demandé à ce qu'il soit déplacé vers le nord, question d'éviter le périmètre urbain.

«On a aussi des demandes pour l'installation de vannes de chaque côté de la rivière pour la sécuriser et de clapets anti-retour dans le tuyau. Dans les plans de la compagnie, la station de pompage serait près de l'ancienne porcherie de Saputo. C'est trop près du noyau urbain. Il faudrait la tasser plus vers l'est, car une station de pompage, ça marche 24 heures par jour et ça fait du bruit. C'est tout ça que TransCanada analyse.»

M. Michaud rappelle que le projet va prendre quelques années avant d'être réalisé. De plus, il doit obtenir l'autorisation de l'Office national de l'énergie, une décision qui sera basée sur des plans définitifs de la compagnie.

«Un oléoduc peut causer des dommages à l'environnement. Le transport par train, on a vu ce qui est arrivé à Lac-Mégantic. Est-ce qu'on doit protéger l'environnement ou les citoyens? Elle est là, la question. Je n'ai pas encore la réponse, mais j'ai une grosse idée: j'aime mieux sauver un être humain qu'un poisson.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer