Les changements climatiques ont un genre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une tournée d'ateliers sur l'intégration du genre dans la lutte et l'adaptation aux changements climatiques s'arrête jeudi soir à Trois-Rivières. D'une durée de trois heures, cette formation sera gracieusement offerte à 19 h dans les locaux de la Société Saint-Jean-Baptiste, situés au 3239, rue Papineau.

«Les femmes et les hommes ne vivent pas les changements climatiques de la même façon; il est donc primordial de mieux comprendre pourquoi afin d'élaborer des stratégies de lutte et d'adaptation aux changements climatiques efficaces et porteuses de justice sociale», indique l'animatrice, Annie Rochette, de l'UQAM.

Et selon la présidente du Réseau des femmes en environnement, France Levert, les politiques québécoises actuelles en matière de climat ne considèrent aucunement la dimension du genre, «ce qui n'a pas de bon sens».

«La lutte et l'adaptation aux changements climatiques risquent d'exacerber les inégalités. Prenons acte de constat et partageons des pistes d'action», soutient Maude Prud'homme, du Réseau québécois des groupes écologistes.

L'atelier est spécialement conçu pour des organisations et personnes oeuvrant sur des enjeux environnementaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer