Sel dans l'eau potable: une question «esthétique», selon le MTQ

Présent à la rencontre d'information à titre de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Présent à la rencontre d'information à titre de résident, et non comme propriétaire de la Pépinière 55, Réjean Lapointe dévoilera mercredi les résultats de ses propres analyses afin de démontrer que la salinité de l'eau potable est bien au delà des normes établies par Santé Canada.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Saint-Étienne-des-Grès) À la lumière des chiffres présentés par le ministère des Transports du Québec (MTQ), les citoyens de Saint-Étienne-des-Grès qui se questionnent sur le taux élevé de sodium et de chlorure dans leur eau potable n'ont pas lieu de s'inquiéter. Tout au plus, le problème est «esthétique» et ne peut en rien nuire à leur santé.

Cette conclusion découle d'une rencontre d'information tenue lundi à l'hôtel de ville. Une quinzaine d'élus et de fonctionnaires du MTQ ont ainsi voulu rassurer, en vain, une poignée de résidents triés sur le volet.

Huit propriétaires ayant pignon sur rue entre la voie rapide et le chemin des Grès ont été convoqués afin de faire le point sur un problème de salinité de l'eau potable inhérent à l'épandage de sel déglaçant sur l'autoroute de l'Énergie. En présence du maire Robert Landry et de représentants du député Marc H. Plante, les résultats dévoilés révèlent que la salinité de l'eau potable est bien en deçà des standards établis par Santé Canada.

Entre juin 2011 et mai 2013, le MTQ a effectué des analyses d'eau dans 11 résidences, toutes pourvues de pointe, donc non rattachées au réseau d'aqueduc de la Municipalité, situées dans les secteurs de la rue Ringuette, du chemin des Grès et du 6e Rang. Les résultats obtenus dans cette dernière zone oscillent entre 5mg et 19 mg de chlorure par litre la norme étant de 250mg par litre, alors que les doses de sodium varient entre 5,4 mg et 18 mg par litre, la norme maximale étant de 200 mg par litre.

Dans le secteur du chemin des Grès, quatre résidences sont passées sous la loupe du MTQ. À nouveau, le taux de sodium (entre 23 mg et 105mg par litre) et le taux de chlorure (entre 45 mg et 201 mg par litre) se situent en dessous des standards gouvernementaux.

C'est dans le secteur de la rue Ringuette, où trois maisons ont été scrutées à la loupe, que la salinité est plus préoccupante. En effet, les taux de sodium fluctuent entre 65 et 292 mg par litre, alors que le chlorure peut atteindre jusqu'à 462 mg par litre, soit presque deux fois la norme prescrite.

Le propriétaire de la Pépinière 55, Réjean Lapointe, était présent à la rencontre à titre de résident. Selon les données qu'il a colligées dans les dernières semaines, épaulé par d'autres citoyens, le taux de salinité de l'eau potable peut atteindre 450 mg par litre en période de fonte des neiges, ce qui se situe bien au delà de la norme acceptable.

M. Lapointe dévoilera ces données mercredi, lorsque les résidents concernés en auront pris connaissance.

Rappelons que les problèmes inhérents à la salinité de l'eau potable à Saint-Étienne-des-Grès remontent à 2007. M. Lapointe avait alors constaté avec mauvaise surprise que ses cultures de vivaces en serre ne survivaient pas à l'arrosage. Aussitôt le sel déglaçant utilisé sur l'autoroute 55 avait été pointé du doigt. Malgré les travaux entrepris par le service de géotechnique du MTQ, qui avait creusé un nouveau puits situé plus à l'est, le problème a persisté. M. Lapointe a alors entamé des poursuites de 4 millions $ contre le ministère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer