Fluoration: le débat est clos, affirme le maire Lévesque

Les élus de Trois-Rivières n'auront finalement pas à... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les élus de Trois-Rivières n'auront finalement pas à se prononcer sur le règlement d'emprunt pour la modernisation du système de distribution de l'eau potable.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le débat sur la fluoration de l'eau ne refera pas surface lundi soir lors de la prochaine assemblée publique du conseil municipal de Trois-Rivières.

Contrairement à ce que croyait la Ville, le ministère de la Santé déboursera directement les frais de la mise à niveau du système de distribution de l'eau potable, rendant ainsi inutile le règlement d'emprunt prévu à l'ordre du jour ainsi que toute demande sur la tenue d'un nouveau vote ou d'une consultation populaire sur le principe de la mesure de santé publique.

Le maire Yves Lévesque revient de plus à la charge en affirmant que le débat sur le principe de la fluoration de l'eau est clos.Le maire avoue que le règlement d'emprunt pour la modernisation des équipements ne devait pas figurer à l'ordre du jour de la prochaine assemblée publique.

Québec déboursera l'ensemble des coûts des travaux, alors que la Ville croyait pourtant devoir payer pour ensuite être remboursée par le ministère de la Santé.

«Les fonctionnaires pensaient qu'on devait emprunter pour être par la suite remboursé. Mais le ministère de la Santé a communiqué avec nous cette semaine pour nous dire qu'il ne comprenait pas la justification du règlement d'emprunt, car c'est lui qui paye sur présentation de la facture», précise le maire. «Nous avons fait ça pour absolument rien. Il n'aurait pas dû y avoir d'avis de motion.»

Le débat est clos, affirme le maire

Pour Yves Lévesque, le débat sur la fluoration est clos. Il estime que plusieurs instances démocratiques ont déterminé qu'il s'agissait d'une mesure de santé publique justifiée.

Rappelons que lors du dernier vote sur la question à Trois-Rivières, neuf conseillers avaient approuvé la mesure, contre sept qui s'y opposaient. «Il y a eu une campagne électorale, le principe a été voté à deux reprises au conseil municipal et a été débattu en commission parlementaire», affirme le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

«Allons-nous parler du principe de la fluoration de l'eau à chaque année? À chaque fois qu'on change une pièce ou qu'on achète un produit?», ajoute-t-il.

Une dépense superflue, selon les opposants

La Coalition trifluvienne pour une eau très saine, qui s'oppose à la fluoration de l'eau, espérait la tenue d'un nouveau vote sur la question, dans la foulée du règlement d'emprunt pour la modernisation des équipements. Le retrait de l'ordre du jour enlève donc la possibilité aux opposants de signer le registre sur le règlement d'emprunt et ainsi forcer, indirectement, une consultation publique sur la question.

La coalition n'a toutefois pas dit son dernier mot. Elle entend maintenant jouer la carte économique, à l'heure où Québec limite les dépenses gouvernementales.

«Nous irons devant la commission permanente sur la révision des programmes pour présenter notre mémoire», précise Philippe Giroul de la coalition, qui estime, à l'instar de quelques conseillers municipaux de Trois-Rivières, que les dépenses entourant la fluoration de l'eau sont superflues dans le contexte économique actuel.

Le maire ne cache pas son exaspération face aux opposants à la fluoration de l'eau.

«Les opposants disent que la fluoration est dangereuse, illégale et criminelle. Si c'est le cas, la commission parlementaire aurait dit qu'ils ont raison», croit-il en précisant que la santé publique et plusieurs ordres professionnels, dont celle des dentistes, jugent que la fluoration de l'eau est bénéfique pour la santé buccale et qu'elle n'est pas dangereuse pour la santé humaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer