Vote par anticipation dans Châteaudun

384 personnes se présentent dans l'isoloir

L'élection partielle dans le district de Châteaudun aura... (photo: François Gervais)

Agrandir

L'élection partielle dans le district de Châteaudun aura lieu le 12 juillet prochain, de 10 h à 20 h, au centre communautaire des Ormeaux (300, rue Chapleau).

photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les électeurs du district de Châteaudun de Trois-Rivières étaient appelés aux urnes, dimanche, dans le cadre du vote par anticipation de l'élection partielle visant à remplacer le défunt conseiller municipal Jean Perron. Selon les plus récentes listes électorales, 6829 électeurs étaient habilités à voter entre 12 h et 20 h. Le scrutin aura lieu le 12 juillet, de 10 h à 20 h, au centre communautaire des Ormeaux situé au 300, rue Chapleau.

Après décompte des votes, 384 personnes se sont déplacées dans la journée de dimanche pour exercer leur droit démocratique, soit 5,62 % des électeurs. De ce nombre, le président d'élections à Trois-Rivières, Me Gilles Poulin, estime que 90 % des personnes qui ont voté dimanche étaient âgées de 50 ans et plus. «Est-ce que les jeunes s'intéressent moins au scrutin? Est-ce que les plus jeunes sont en camping, en vacances, au chalet?», se questionne Me Poulin.

Notons que tous les électeurs inscrits dans le district de Châteaudun pouvaient se présenter derrière l'isoloir du vote par anticipation. Nul besoin, comme par le passé, de justifier son absence lors de la journée du scrutin. «Maintenant, le vote par anticipation est ouvert à tout le monde. Les gens n'ont plus à fournir d'explication ou de raison. Dans le fond, c'est comme une deuxième journée de scrutin», souligne Me Poulin. Une deuxième journée, somme toute, «très tranquille».

Rappelons que trois candidats se font la lutte afin d'obtenir le siège de conseiller municipal du district de Châteaudun, laissé vacant à la suite du décès de Jean Perron le 5 avril dernier.

Sur la ligne de départ, Roger Picard, fondateur de la Picarlène et président du conseil d'administration de la Corporation des événements de Trois-Rivières. M. Picard souhaite que son engagement politique s'inscrive dans la même ligne que son prédécesseur. Sur ses pancartes électorales, on peut justement lire le slogan «continuons ensemble». L'environnement est également une priorité pour le candidat.

À ses côtés, le beau-frère de Jean Perron, Luc Tremblay. L'homme d'affaires est impliqué dans l'Association des résidents de Châteaudun depuis une quinzaine d'années. Anciennement propriétaire de la Vitrerie LNT, il tient aujourd'hui la barre de Portomatique Mauricie. Lui aussi veut poursuivre le travail entrepris par Jean Perron. Sa formule: «Près de vous en toute confiance!»

Enfin, le troisième aspirant est Pierre-Benoît Fortin, candidat à la mairie lors des dernières élections municipales de Trois-Rivières. Ce dernier estime que le dossier de la pyrrhotite pourrait lui fournir le vent nécessaire pour accéder à l'hôtel de ville. M. Fortin s'affiche également contre la fluoration de l'eau potable. Sur ses pancartes électorales, on peut lire un slogan plus sombre que le fameux «Votez pour un candidat qui a des...[couilles]» qui l'avait rendu célèbre en 2009, soit: «Mon conseiller dans Châteaudun».

L'élection partielle dans le district de Châteaudun coûtera environ 50 000 $ au trésor public.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer