Les écoles privées innovent

On aperçoit ici la directrice générale du CNDA,... (Sylvain Mayer)

Agrandir

On aperçoit ici la directrice générale du CNDA, Mylène Proulx, dans la cafétéria occupée autrefois par les religieuses où se dérouleront les formations du nouveau profil cuisine offert par l'école cette année.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les écoles privées de la région accueillent à elles seules plus de 3000 élèves, cette semaine. Plusieurs innovent, en ce début d'année.

Le Collège Notre-Dame-de-l'Assomption de Nicolet, pour un, réserve une surprise à sa clientèle. N'ayant pu vendre les bâtisses qui étaient derrière l'école, les soeurs de l'Assomption les ont finalement fait démolir et le terrain a été cédé à l'école. Le CNDA se retrouve donc, pour la rentrée, avec une superficie de terrain deux fois plus grande qu'avant, des espaces assez vastes, en fait, pour y loger deux terrains de football.

Le CNDA est donc en négociation avec la Ville de Nicolet afin d'y développer, dès cette année, un anneau de course qui serait le seul dans la région. Le terrain de soccer a aussi été déplacé. Il est également question d'aménager un nouveau terrain sportif qui pourrait servir notamment au basketball, indique la directrice, Mylène Proulx.

La cafétéria a été pour sa part réaménagée dans celle qu'occupaient les religieuses et qui est beaucoup plus vaste. Étant donné la quantité importante d'équipements qui s'y trouvent, l'école a décidé de lancer, cette année, un profil cuisine pour ses élèves. L'intérêt s'est tout de suite manifesté puisque 30 d'entre eux se sont inscrits.

Finalement, le CNDA a aussi profité des travaux pour construire une terrasse extérieure, un ajout qui saura rendre la vie plus agréable à ses pensionnaires, dont plusieurs vivent au CNDA même la fin de semaine.

Séminaire Sainte-Marie

Du côté du Séminaire Sainte-Marie où se vit une nouvelle baisse d'élèves, cette année, les projets ne manquent pas non plus pour attirer et conserver la clientèle. «On sait que ça va rester petit», concède la nouvelle directrice, Stéphanie Plante, qui déplore toutefois les rumeurs sur l'avenir de l'école. 

«Ça fait sept ans que les gens disent que ça va fermer», plaide-t-elle. Pourtant, l'école poursuit sa mission, fait-elle valoir, confiante en sa survie. Le SSM ouvre ses portes plus que jamais, cette année, à divers partenariats pour soutenir sa mission et augmente celui qu'elle a déjà avec les Cataractes de Shawinigan. «On accueille les joueurs de 15 et 16 ans», précise la directrice. Une salle d'étude a aussi été aménagée dans l'école en remplacement de l'aréna pour les Cataractes qui étudient au collégial ou à l'université. Le SSM accueille aussi, dans ses locaux, cette année, l'école de claque Apex Cheerleading Shawinigan que pourra fréquenter la population.

École Vision

À l'École Vision, la 15e rentrée scolaire s'est faite le 24 août puisque l'établissement tiendra encore une semaine de relâche en novembre lors du changement d'heure. La directrice, Caroline Melançon, indique que la mission linguistique de l'école se maintient, d'autant plus que la langue maternelle de 20 % de sa clientèle est le mandarin. On en profite pour initier les autres élèves de 3, 4 et 5 ans à cette langue chinoise tout en maintenant l'enseignement du français, de l'anglais et de l'espagnol en priorité pour tous les élèves de l'école. Grâce au développement résidentiel du secteur Pointe-du-Lac, l'école compte une liste d'attente d'une cinquantaine de noms.

École Val-Marie

L'école Val-Marie, pour sa part, est bien connue pour sa spécialité en musique, avec ses 50 pianos et l'enseignement systématique du violon à la maternelle. Des quantités phénoménales d'instruments de musique, notamment des cuivres, sont fournis aux élèves. Au moins deux concerts seront produits, cette année encore et tous les élèves sans exception y prendront part. Cette année, Val-Marie met aussi beaucoup d'accent sur les sports. «Nous sommes la seule école à posséder un terrain de baseball», indique Carla Cholet, la directrice. Dix-sept joueurs, garçons et filles, composent l'équipe. Grâce à des investissements tout récents de 150 000 $ dans la cour de l'école, les jeunes peuvent aussi y jouer au soccer tandis que l'établissement compte deux équipes de hockey membres de la ligne scolaire.

Institut secondaire Keranna

À Keranna, on enregistre une hausse d'élèves, ce qui signifie l'ajout d'une classe, cette année. «On déjoue les statistiques du ministère. On devait être en baisse», indique la directrice, Julie L'Heureux. L'école ajoute cette année un volet arts et multimédias, au premier cycle du secondaire, qui permettra aux jeunes de s'initier au cinéma et à l'animation. Tout comme au Cégep de Trois-Rivières, Keranna a mis fin à l'usage des bouteilles d'eau. Chaque élève a donc reçu une gourde.

Séminaire Saint-Joseph

Le Séminaire Saint-Joseph offre cette année des locaux à des spécialistes externes en orthopédagogie, neuropsychologie et psychoéducation en échange d'un coup de pouce à l'équipe-école pour mieux encadrer les élèves, indique la directrice, Martine Roy. Le projet pilote amorcé l'an dernier pour favoriser l'implication des élèves talentueux a été assez concluant pour se poursuivre aussi cette année, dit-elle. La résidence scolaire de même que la bibliothèque ont été entièrement rénovées et réaménagées pour la rentrée.

Collège Marie-de-l'Incarnation

Le Collège Marie-de-l'Incarnation mise cette année sur ses acquis et sur la continuité des initiatives amorcées l'an dernier en poursuivant sa distribution de tablettes électroniques aux élèves de 5e, 6e années et 1ère et 2e secondaires. Le Collège amorce son année avec trente-sept élèves de moins. Le directeur, Réjean Lemay, indique le nombre d'élèves de maternelle a été restreint à 40, cette année, dans le but de créer des classes plus petites qui permettront d'appliquer plus efficacement la nouvelle Politique de réussite scolaire du ministère de l'Éducation. Il y a donc une liste d'appel, indique le directeur qui parle de consolidation des acquis et de limite volontaire des nouveautés, cette année.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer