L'école de Saint-Célestin fermée d'urgence

L'école primaire Marquis de Saint-Célestin ne pourra accueillir... (Olivier Croteau)

Agrandir

L'école primaire Marquis de Saint-Célestin ne pourra accueillir d'élèves en septembre pour la prochaine rentrée scolaire.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Célestin) En mauvais état, l'école primaire Marquis de Saint-Célestin est fermée d'urgence. Les problèmes au niveau de la fondation et de la structure forcent la Commission scolaire de la Riveraine à fermer l'école pour la prochaine rentrée afin d'assurer la «sécurité des élèves et des membres du personnel».

Les ingénieurs du Groupe SM international ont procédé dernièrement à une mise à jour de l'évaluation de la structure. Ils ont notamment noté «des fissures dans les murs de fondation, des déformations importantes dans la toiture, des rotations importantes des assemblages reliant les éléments porteurs, des fissures obliques et horizontales relativement récentes dans les murs, des fissures verticales au-dessus des portes et plusieurs fissures importantes sur le plancher». 

Les risques pour la sécurité des élèves et du personnel sont jugés par la firme de «moyens à élevés». 

«La Commission scolaire de la Riveraine n'a d'autres choix que de fermer l'école Marquis de Saint-Célestin pour la prochaine rentrée scolaire», affirme le secrétaire général de la Commission scolaire, Pascal Blondin, dans un communiqué de presse.

Dans ces circonstances, ces travaux de reconstruction ou de renforcement sont fortement recommandés par les spécialistes qui ont analysé le bâtiment. «Dans la situation d'instabilité actuelle des bâtiments, il est impossible pour eux de statuer sur le moment où peut survenir un incident à la charpente et aux fondations de l'un ou l'autre des bâtiments. Il est donc recommandé d'interdire l'accès au public dans ces bâtiments jusqu'au moment où des travaux de renforcement ou de stabilisation soient exécutés», ajoute la Commission scolaire dans son communiqué. 

Cette dernière avance que les importantes quantités de neige reçues l'hiver dernier ainsi que le sol argileux de l'endroit auraient accentué les problèmes de structure du bâtiment. 

La directrice générale de la Commission scolaire, Johane Croteau, soutient qu'un plan de relocalisation sera proposé pour les élèves et les membres du personnel. Les 130 élèves iraient dans les écoles avoisinantes, soit à l'école des Pins de Sainte-Gertrude et l'école Arc-en-ciel de Sainte-Monique. Ces écoles sont situées dans un rayon de dix kilomètres de Saint-Célestin. La Commission scolaire prévoit que les élèves du premier cycle irait dans une école alors que ceux des deuxième et troisième iraient dans une autre. Les parents en seront avisés au plus tard le 7 juillet. 

Une rencontre d'information concernant l'état de la situation s'est tenue le 29 juin à l'église de Saint-Célestin.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer