Trois millions $ pour un nouveau gymnase à Saint-Élie

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a visité les élèves de l'école Villa-de-la-Jeunesse de Saint-Élie-de-Caxton pour leur annoncer la bonne nouvelle.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Élie-de-Caxton) La valse des annonces concernant la construction de nouveaux gymnases se poursuit. Après les écoles Saint-François-d'Assise et Dollard à Trois-Rivières, c'était au tour de l'école Villa-de-la-Jeunesse de Saint-Élie-de-Caxton de recevoir, mercredi, la confirmation qu'elle obtiendra plus de trois millions de dollars qui serviront à financer la construction d'une nouvelle infrastructure.

C'est le député de Maskinongé à l'Assemblée nationale, Marc H. Plante, qui en a fait l'annonce au nom du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx. Cette bonne nouvelle est d'ailleurs accueillie à bras ouverts par toute la communauté de la petite localité.

L'ajout de ce nouveau gymnase permettra d'ailleurs de convertir l'actuel en salles de classe. Selon le maire de l'endroit, Réjean Audet, ces nouvelles classes ne seront pas de trop, et ce, en raison du nombre sans cesse grandissant d'élèves que l'école accueille année après année. Au cours des dix dernières années, ce nombre est en effet passé de 59 à 140.

«Avec les nombreuses jeunes familles qui ne cessent de s'établir à Saint-Élie, c'était logique. Nous sommes passés d'une école qui a failli fermer à une école qui manque d'espace. Ce sont nos jeunes qui vont en bénéficier. Nous avons beaucoup travaillé dans le passé pour la culture et le tourisme et maintenant ce sont les saines habitudes de vie», mentionne le maire.

Ce dernier ajoute que le nouveau gymnase pourra également servir de salle multifonctionnelle qui accueillera des événements et des rassemblements divers. Par ailleurs, la Commission scolaire de l'Énergie étudie la possibilité d'y installer des estrades rétractables.

«Il pourrait se faire de belles prestations de nos enfants dans cette salle-là, mais en gardant à l'esprit que le sport est la priorité», précise le maire avant d'ajouter que le conteur Fred Pellerin pourra compter sur un bel espace tout neuf s'il décide éventuellement de répéter l'expérience de présenter des spectacles dans le gymnase de son ancienne école.

La vitesse à laquelle le projet a cheminé impressionne également le maire Audet.

«Sachant que l'école est pleine et que nous manquons d'espace, ça fait à peu près un an que nous avons approché la Commission scolaire à ce sujet. Ça s'est fait vite», mentionne-t-il.

Cet investissement s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2017-2027. De plus, le projet recevra un aide supplémentaire de 381 953 $ à la suite d'une récente annonce du ministre de l'Éducation faite dans la foulée des travaux sur l'élaboration de la première politique de la réussite éducative qui sera dévoilée au printemps prochain.

En vertu de cette disposition, tous les projets de construction ou d'agrandissement d'infrastructure scolaire se verront octroyer une bonification pouvant aller jusqu'à 15 % du coût des travaux et des frais afférents.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer