Un total de 10,4 M $ pour l'UQTR et le Cégep

Dans l'ordre habituel: Louis Gendron, directeur général du... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dans l'ordre habituel: Louis Gendron, directeur général du Cégep de Trois-Rivières, la ministre Julie Boulet, le recteur Daniel McMahon, le député Jean-Denis Girard et le ministre François-Philippe Champagne.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le recteur de l'UQTR, Daniel McMahon a pris plaisir à parler en tête-à-tête avec le ministre François-Philippe Champagne, lundi, de la salle blanche qui sera aménagée au pavillon Pierre-Boucher.

Composante essentielle de la plateforme interdisciplinaire sur l'énergie et les matériaux performants, cette salle permettra de fabriquer et de caractériser les dispositifs de sécurité et de détection essentiels au déploiement des recherches sur les véhicules utilisant des sources alternatives d'énergie. Elle servira également à la conception de nanomatériaux innovants pour le stockage de l'énergie.

Cette salle blanche compte parmi les trois projets majeurs que pourra réaliser l'UQTR, prochainement, grâce à un investissement de 10,4 millions $ annoncé lundi conjointement par les gouvernements du Québec et du Canada.

Le Cégep de Trois-Rivières récolte lui aussi une part importante de cet investissement qui se détaille comme suit: soit 4,3 millions $ provenant d'Ottawa, 5,36 millions $ de Québec et 380 000 $ d'autres partenaires.

L'institution collégiale pourra notamment changer les fenêtres du pavillon des Sciences, dont certaines célèbrent rien de moins que leur 56e année de vie utile, cette année.

Le Cégep pourra aussi remplacer plusieurs moteurs, pompes et pompes à vide, entraînements à fréquence variable, systèmes d'éclairage et systèmes de chauffage d'eau de procédé et de pâte. Les nouveaux équipements, totalisant 2,2 millions $ seront financés à 50 % par Ottawa, à 40 % par Québec et à 10 % par le Cégep et Innofibre.

«Ce sont des travaux que le Cégep ne pourrait pas faire sans le fonds d'investissement», a fait remarquer le directeur général, Louis Gendron.

En présence de la ministre Julie Boulet et du ministre Champagne, le recteur McMahon a expliqué que les fonds reçus par l'UQTR seront aussi consacrés à la Plateforme québécoise interuniversitaire en médecine personnalisée qui regroupe des chercheurs spécialisés en biomarqueurs moléculaires.

L'identification de nouveaux biomarqueurs permettra le dépistage et la prévention du cancer, des maladies neurodégénératives comme l'Alzheimer et le Parkinson et de désordres endocriniens comme le diabète.

Les sommes versées serviront également à la recherche sur les changements climatiques. Deux laboratoires du pavillon Léon-Provencher seront rénovés en prévision de ces travaux.

Des scientifiques du département des sciences de l'environnement veulent en effet «identifier les réactions des écosystèmes terrestres et hydrauliques aux changements climatiques en cours et futurs», indique le recteur, et ce, entre le sud du Québec et l'Arctique.

Ces investissements «créeront des conditions favorables à l'innovation et à la croissance à long terme, ce qui va permettre évidemment à l'économie canadienne de demeurer en selle à l'échelle mondiale», fait valoir le ministre Champagne. «Ce qu'on fait aujourd'hui, c'est de se donner les moyens de nos ambitions», a ajouté le ministre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer