Gymnases: une enveloppe de 50 M$ annoncée

Le ministre Sébastien Proulx a eu droit à... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le ministre Sébastien Proulx a eu droit à une petite prestation de la chorale de l'école Saint-François-d'Assise et a échangé avec ses membres lors de son passage à Trois-Rivières.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Souvent considérés comme les parents pauvres du milieu de l'éducation, les éducateurs physiques de 18 écoles primaires du Québec, dont celui de l'école Saint-François-d'Assise à Trois-Rivières, pourront prochainement compter sur de nouveaux gymnases qui seront construits grâce à des investissements totalisant 50 millions de dollars provenant du gouvernement du Québec.

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, était de passage dans la ville où il a grandi, lundi après-midi, pour faire cette annonce qui s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2016-2026. Il était accompagné pour l'occasion de plusieurs membres du caucus libéral de la région et de dirigeants de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Pour l'école Saint-François-d'Assise, c'est une somme de 2,26 millions de dollars qui sera investie afin de construire un nouveau gymnase qui devrait pouvoir être utilisé à la rentrée 2018. Tout comme celle ayant pignon sur la rue Sainte-Catherine depuis 1929, les autres écoles qui bénéficieront de cette enveloppe budgétaire n'ont présentement pas de gymnase. À titre d'exemple, les cours d'éducation physique de l'école Saint-François-d'Assise se déroulent dans une salle multifonctionnelle dans laquelle on retrouve de grosses colonnes.

«La pratique d'activités sportives est un élément clé de la réussite éducative. C'est pourquoi nous devons agir sur plusieurs fronts, notamment en offrant aux élèves des installations sportives et récréatives qui leur permettent de bouger tout en étant sécuritaires. En ayant accès à un lieu adéquat pour la pratique d'activités physiques, ceux-ci pourront profiter d'un environnement stimulant et agréable, propice à leur réussite scolaire», a déclaré le ministre.

Celui qui a déjà été député de Trois-Rivières sous la bannière adéquiste reconnaît que cette annonce ne vient pas tout régler et qu'il existe encore beaucoup d'écoles québécoises dont les installations sportives sont déficientes.

«Tout est urgent en éducation. Nous avons des besoins qui sont très importants. Juste cette année, nous dépassons le milliard de dollars en investissements. [...] Il y aura encore des écoles sans gymnase, mais je pense que l'on fait tout de même un bon bout de chemin. Est-ce que c'est la fin? Non. Mais on fait un pas dans la bonne direction», a-t-il mentionné avant d'ajouter que les commissions scolaires devaient avoir déposé des projets afin de pouvoir avoir accès à cette enveloppe.

Questionné au sujet des projets d'agrandissement des écoles Notre-Dame de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et La Source de Saint-Maurice, le ministre Proulx a indiqué que ces deux dossiers cheminaient, mais qu'il était prématuré de parler d'annonce.

Notons que ces deux écoles manquent d'espace et les commissions scolaires doivent faire des pieds et des mains pour loger tous les enfants d'âge primaire vivant sur les territoires des deux localités.

À Saint-Maurice, il a fallu aménager deux roulottes à l'extérieur de l'école pour accueillir le surplus d'enfants pour l'année 2016-17 alors que des réaménagements intérieurs ont été effectués à Notre-Dame-du-Mont-Carmel il y a deux ans afin de faire passer le nombre de classes de six à huit dans la même superficie de plancher.

Rappelons qu'une importante mobilisation citoyenne a influencé le ministère de l'Éducation dans sa décision de procéder à l'agrandissement de l'école Sainte-Marie de Saint-Boniface.

«Le critère qui m'a permis de répondre favorablement à la demande de Saint-Boniface en est un qui sert à l'analyse actuelle de ces deux dossiers», a précisé M. Proulx.

En guise de remerciement ainsi que pour souligner le passage du ministre, la chorale de l'école visitée a offert une courte prestation qui a été chaudement applaudie par toutes les personnes présentes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer