Charpenterie-menuiserie chez Qualitech: bâtir en respect de l'avenir

Le directeur de Qualitech, Maxime Guillemette (à l'arrière)... (François Gervais)

Agrandir

Le directeur de Qualitech, Maxime Guillemette (à l'arrière) pose avec les enseignants Serge Aubry, René Tessier et Daniel Carle devant le bâtiment durable érigé sur les terrains du centre de formation.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le développement durable est une notion de plus en plus populaire et est incorporé depuis un certain temps à la formation offerte par Qualitech à ses élèves en charpenterie-menuiserie.

Le souci de construire des maisons avec des matériaux plus durables est à la base de cette orientation prise par l'équipe de ce centre de formation professionnelle de Trois-Rivières. Des enseignants du département de charpenterie-menuiserie voulaient diversifier l'offre de service en incorporant le volet de développement durable dès 2011. Avec des étudiants, ils ont décidé de mettre l'épaule à la roue en construisant un bâtiment répondant aux critères de développement durable, un outil apprécié.

«On a des enseignants qui se tiennent à jour sur les nouveautés. On parlait de responsabilisation par rapport à l'environnement, de rejeter moins de choses dans la nature. L'enseignement qui est offert à nos élèves a été pensé selon cette préoccupation», déclare Maxime Guillemette, le directeur de Qualitech, rencontré vendredi dans cette superbe bâtisse-école.

Fenêtres avec cadrage de bois, murs intérieurs de pierre, murs extérieurs de bois, plancher de bois, toiture de tôle, tous ces produits offrent une durabilité et une richesse à une construction. Ils ont été utilisés pour ériger la bâtisse servant désormais de modèle pour les futurs charpentiers-menuisiers lorsque ceux-ci abordent le volet de développement durable.

«Les techniques sont maintenant incorporées à notre programme. On parle des produits sur le marché, des techniques d'installation, des avantages et inconvénients. C'est un plus pour nos étudiants», ajoute M. Guillemette.

Des gens de Qualitech ont visité une résidence construite en respect du développement durable et ont discuté avec des experts. La démarche est saluée par les étudiants, selon l'enseignant Serge Aubry.

«La réaction a été excellente! Et les élèves aiment que la bâtisse soit restée. C'est un élément de fierté.»

Sept groupes de 22 élèves en charpenterie-menuiserie fréquentent Qualitech. Le taux de placement est de 80 %. Le salaire de base d'un apprenti est de 18 $ l'heure. Il dépasse les 30 $ pour un compagnon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer